Loading
Zacatecas, état et capitale
 Page mise à jour le 11.03.2015
Imprimer  Partager sur : facebook  twitter  google 
 

Un peu d'histoire et de géographie

aqueduc de ZacatecasHabitée à l'origine par les tribus parentes des Chalchihuites et des Quemadas, la découverte d'importants gisements d'or et d'argent sur les flancs du "Cerro de la Bufa" décida les Conquistadors à y fonder une ville. Les haciendas que l'on visitera dans la région étonnent par les dimensions de leurs patios : c'est à Zacatecas, dans ces immenses cours pavées, que l'on procédait, autrefois, au nettoiement des métaux précieux extraits des mines aux alentours. Lavés à grandes eaux, ces minerais étaient triturés, puis mélangés à des sulfates, des oxydes de cuivre et du mercure, afin d'obtenir un métal pur. Située dans des gorges étroites, dominées par les pics du "Cerro de la Bufa", de la "Mala Noche" et "d'El Padre", la ville est un bel exemple d'architecture coloniale avec ses maisons serrées les unes sur les autres et ses marches raides en pierre qui relient rues et ruelles. Le nom Zacatecas signifie en náhuatl "la terre où pousse l'herbe zacate".

En 1914, Zacatecas fut le théatre de l'une des batailles les plus dures de la révolution mexicaine au cours de laquelle Pancho Villa et ses compagnons mirent en déroute une armée de 12 000 hommes. Une statue équestre du Villa révolutionnaire a été érigée au sommet du Cerro de la Bufa ainsi que celles de deux de ses généraux.

En 1993, le centre historique de Zacatecas a été déclaré par l'Unesco, "Patrimoine Culturel de l'Humanité", distinction accordée seulement à ces lieux qui sont d'un intérêt exceptionnel par ses caractéristiques et sa valeur universelle. Cliquez http://whc.unesco.org pour avoir le lien avec le site de l'Unesco qui décrit la valeur exceptionnelle de Zacatecas. Revêtue de pierre rose, elle est une des plus belles villes du Mexique.

Photo ci-dessus : aqueduc de Zacatecas

Le territoire qui occupe l'État, est cloué dans la Table Centrale, entre la Sierra Madre Orientale et la Sierra Madre Occidentale, dans une vaste région semi-aride favorable pour l'agriculture dû en partie à la présence de différents courants d'eau causés par les deux Sierras. Entourée par les états de Coahuila, San Luis Potosí, Aguascalientes, Jalisco, Durango, Nayarit, Nuevo León, et Guanajuato. Zacatecas occupe une aire de 75.040 km² et compte en 2006 plus d'un million 368 000 habitants. La capitale du même nom que l'Etat compte 123 000 habitants en 2007.

L'État de Zacatecas est un important producteur de matières premières d'origine agricole, de l'élevage et des minéraux. La terre zacatecana produit haricot, piment, ail, brocoli, vigne, goyave, pêche et nopal tunero. Zacatecas est aussi un État avec une importante production de bétail. Des mines zacatecanas, on extrait principalement de l'argent, du plomb, du zinc, de l'or, du cuivre et du fer. En outre, il compte sur d'importants gisements de minéraux non métalliques d'utilisation industrielle comme l'onyx et le quartz, parmi tant d'autres.

La Ville de Zacatecas, située à 610 km de la capitale mexicaine, à 190 km de San Luis Potosí et à 318 km de Guadalajara, est à 2496 mètres d'altitude au-dessus du niveau de la mer; son climat est sec et tiède avec une température moyenne annuelle de 16° C.

Les habitants originaux de Zacatecas, les Zacatecos, opposèrent une forte résistance aux premières tentatives espagnoles acheminées à occuper la place, vers 1540. La richesse du minerai s'imposa et les Espagnols restèrent.


ZACATECAS, capitale

Comptez deux jours à Zacatecas et une journée pour les environs.

façade de la cathédrale à Zacatecas (Mexique) En flânant dans le centre historique pour en savourer l'atmosphère, on tombera sur la Cathédrale, dont les façades ont été minutieusement travaillées. Commencée en 1612, elle fût achevée après 140 ans de travaux intermittents.
La cathédrale est le témoignage de la prospérité de l'industrie minière zacatecana du XVIIème siècle et une bonne partie du XVIIIème siècle. La façade sud, est de style baroque européen et la façade nord de type churrigueresque. Cette dernière est dotée de treize niches logeant le Christ, les douze apôtres et les quatre pères de L'Eglise, autour de la fenêtre du choeur. Sur les côtés, s'appuient deux belles portes baroques. Dans la partie supérieure, Dieu le Père est entouré de huit anges musiciens. Du côté de l'avenue Hidalgo (ouest), la façade en pierre rose qui se dresse entre deux tours, a été travaillée dans un souci de détail rarement égalé. Vous serez sûrement déçu par l'intérieur dont la sobriété contraste avec l'extérieur (ouv. tlj 6h-13h & 16h-21h). Si vous souhaitez admirer des objets liturgiques et des ornements religieux, rendez vous à la Galeria Episcopal, bâtiment contigu au sud de la cathédrale (ouv.mar-dim 10h-18h, entrée payante).

Photo de droite : façade de la cathédrale à Zacatecas (Mexique)

Le portail latéral gauche représente un calvaire, dans un style plateresque tardif, tandis que le portail droit, consacré à Notre Dame du Rosaire, relève de la veine baroque.

En sortant par la porte latérale gauche, vous voilà sur la Plaza des Armas, une des plus belles places de la ville.

Elle est le point de départ des callejoneadas dès la tombée du jour (voir détails dans le chapitre fêtes et traditions).

La majorité des constructions coloniales importantes de la ville datent de la même période que la cathédrale. Chargés de l'évangélisation de cette région, les dominicains, les franciscains, les augustins et les jésuites ont construit de multiples églises, couvents et hospices. Ils ont construit les églises Santo Domingo, San Augustin (convertie en musée) et San Francisco, dont l'ancien couvent est devenu le Musée de Rafael Coronel, ainsi que l'ancien collège jésuite, qui loge le Museo Pedro Coronel. Parmi les édifices civils, il faut mentionner le Palais de la Mauvaise Nuit, aujourd'hui Palais de Justice, l'actuel Palais Municipal, le Rectorat de l'Université et la Maison de la Comtesse. Le Théâtre Gros chaudron (calderón) est du XIXème siècle, tandis que l'ancien marché González Ortega est un notable édifice porfiriano, et la maison qui abrite le Musée Goitia, est un exemple intéressant d'architecture académique de la même époque.

Sur le coin est de la place, vous pourrez visiter le Palacio de Gobierno (ouv.tlj 9h-21h), noble demeure du XVIIIème siècle, de style baroque de la période coloniale dont les fresques intérieures retracent l'histoire de la ville. Elle devint le siège du pouvoir exécutif à partir de 1834. Contemplez sur son escalier principal, un mural d'Antonio Rodriguez, mêlant peinture et bas-reliefs. A l'intérieur, on tombe sur une cour centrale entourée de salons dont le principal est appelé "Salon de réceptions". Ce palais conserve une belle toiture de charpente avec ses balcons coloniaux et ses élégantes lampes à huile, lui donnant l'image d'une scène aristocratique coloniale.

détail de la cathédrale de Zacatecas
Sur le coin ouest de la place, n'hésitez pas à vous rendre au Palais de Justice de la ville, dit le Palacio de Mala Noche, ancienne maison coloniale construite au XVIIIème siècle en pierre rose locale par un riche propriétaire des mines d'argent, Don Manuel Rétegui. Admirez la cour intérieure encadrée d'arcades, de balcons somptueux et de belles portes en bois (fermé le week-end). Le nom de La Mauvaise Nuit fait référence à un événement de tradition minière vécu par le propriétaire, résumé sous forme de légende décrivant les vicissitudes et les pénuries que dut passer celui-ci devant une crise économique personnelle inattendue, jusqu'à ce que finalement, il réussit à se sortir libérer de cette situation infortunée.

Photo de gauche : détail de la cathédrale de Zacatecas

 

En montant côté ouest le callejón de Veyna à gauche du palais de Justice et angle G.Codina, vous parvenez sur une place appelée Plaza Santo Domingo, place dominée par l'église de Santo Domingo, construite à flanc de colline (ouv.10h-16h30, lun-dim).
Edifié entre 1746 et 1749 par les jésuites qui furent expulsés par les Dominicains en 1767, cette église contient huit retablos-autels en bois doré sculpté magnifiques. Un des plus beaux est celui dédié à la Vierge de la Guadelupe. Dans la sacristie octogonale, se conservent huit excellentes "huiles" qui tapissent les murs, oeuvres de Francisco Martínez. Admirez le portail baroque.

 

Sur la même place, le Museo Pedro Coronel (ouv.10h-16h30, ven-mer, $20), présente une belle collection d'art dans un ancien séminaire jésuite du XVIIIème siècle. Artistes et collectionneurs avisés, les frères Coronel, originaires de Zacatecas, ont rassemblé au cours de leur vie, une incroyable collection de peintures et d'objets du monde entier. On y trouve des oeuvres de Dali, Picasso, Braque, Chagall, Basarelli et Miró ainsi que des masques, des marionnettes du XIXème siècle, des poteries précolombiennes et une riche collection de 20 000 volumes des XVI au XIXème siècles, contenue dans la Biblioteca "Elías Amador".

marché aux fleurs Puisque vous êtes "imprégné" par le Musée dédié à Pedro Coronel, allez visiter celui consacré à son frère Rafael (prendre la rue G.Codina puis remonter la rue Juan de Tolosa et l'avenue de Matamoros). Installé dans l'ancien Couvent de San Francisco, le Musée Rafael Coronel (ouv.10h-16h30, mar-jeu, $20) exhibe d'intéressantes collections d'art populaire mexicain (5000 masques venus du monde entier), une belle collection de marionnettes de la Cie Rosette Aranda, une intéressante exposition de marmites et de poteries préhispaniques, des figurines de terre cuite de l'époque coloniale et des pièces mexicaines de différentes époques, préhispaniques, coloniales et contemporaines. Voir également une série de dessins de Diego Rivera, beau-père de Rafael Coronel ainsi qu'une collection de céramiques des XVII et XVIIIème siècles. Toutes les collections furent offertes par Rafael Coronel (1949-1999). Cet ancien couvent a été le premier construit en 1567 sous la houlette des franciscains.

Photo de droite : marché aux fleurs de Zacatecas

En redescendant vers le centre historique, visitez le Museo Manuel Felguérez - (Temática: Arte Abstracto), situé dans la calle Colón, au coin de Seminario (ouv. 10h-16h30, mer-lun, $20). Ce musée se trouve dans un édifice du XIXème siècle.

En 1997, le Gouvernement de l'État décide de la rénovation de l'espace pour installer la première "tranche" du Musée. Entre 1999 et 2001, il est agrandi et réouvert en août 2001. Dans la rénovation et la refonte de l'édifice, on a essayé de conjuguer l'architecture originale avec des éléments modernes.
Ceci donna comme résultat un espace muséographique d'une originalité exceptionnelle. Le Musée d'Art Abstrait Manuel Felguérez est la création d'un homme visionnaire et généreux et, à la fois, un hommage à l'artiste plastique zacatecano qu'a laissé sa trace dans le temps. Il a contribué à faire évoluer le côté artistique au Mexique, devenant pionnier de l'art abstrait du pays.

coupole du Sanctuaire de "Nuestra Señora de la Guadalupe", connu sous le nom de "Guadalupito" à Zacatecas (Mexique) Vous pouvez au deuxième jour de votre visite, vous rendre du côté sud de la place des Armes et voir dans cette partie de la ville plusieurs édifices. Tout d'abord le Teatro Calderón (ouv.tlj 10h-21h, av.Hidalgo # 501), construit entre les années 1891 à 1897, ce majestueux édifice est un des bijoux architectoniques les plus beaux de la ville. Successivement théâtre, cinéma, cirque, palais de sport, station de radio, il ne retrouva sa vocation d'origine qu'en 1985, après sa restauration. De style néoclassique d'inspiration française, sa façade de trois niveaux est ornée d'allégories artistiques.

Photo de gauche : coupole du Sanctuaire de "Nuestra Señora de la Guadalupe", connu sous le nom de "Guadalupito" à Zacatecas (Mexique)

Ce lieu est une des places préférées par les jeunes Zacatecanos qui, tous les après-midis passent un moment agréable en se réunissant sur les perrons pour discuter.

Sur le côté est du Théatre, profitez en pour faire un tour sur l'ex- marché - Mercado González Ortega- Batîment en fer et en verre bâti en 1890, il abrita le grand marché couvert de Zacatecas. Depuis sa rénovation en 1982, on y trouve un centre commercial moderne avec des boutiques de luxe (ouv.tlj 10h-21h).

Vous tomberez sur la Plazuela Goitia de préférence en fin de journée, place qui s'anime de spectacles de clowns pour les petits et les grands et de marchands ambulants.

Visitez à l'ouest du théâtre, le Musée Zacatecano (ouv.10h-17h mer-lun, entrée gratuite), Dr. Hierro #301 Altos.
Installé et inauguré en 1995 dans la Maison de la Monnaie de Zacatecas (1810-1905), ce petit musée est intéressant, puisque les collections qu'il possède sont exceptionnelles par son thème sur l'Art Huichol : plus de 150 pièces brodées, élaborées par ce groupe ethnique, évoquant le sens religieux et sa relation avec la nature. Cette collection fut intégrée par un médecin d'origine belge appelé Mertens, qui cohabita avec la communauté pendant plusieurs années. On y trouve également une magnifique collection de retables populaires, originaires de différents centres religieux et de différentes époques, offerte par Don Fernando Benítez.

Une rue plus basse, se dresse l'ancienne église de San Augustin (ouv. tlj 10h-16h30), construite en 1617, pillée au XIXème siècle. L'arrivée de l'ordre des augustins à Zacatecas date de 1575. Très modeste en 1590, cette église a été enrichie en beauté et en contenu le siècle suivant. De son exubérante façade principale il reste aujourd'hui un grand mur blanc et de beaux retables intérieurs. L'enceinte, bien qu'aujourd'hui vide est, néanmoins, un magnifique exemple d'architecture. Le portail latéral churrigueresque représentant la conversation de Saint Augustin, sous l'oeil d'un soleil à visage humain et d'anges musiciens, laisse imaginer la splendeur initiale de l'édifice, où sont organisées des expositions temporaires.


Vidéo sur la ville de Zacatecas

Au bout de la rue et vers le sud-ouest, une halte s'impose dans le Jardin Juárez. Sur le côté ouest, s'élève l'hôtel Mesón de Jobito, un charmant hôtel installé dans une ancienne vecindad (population familiale).

A proximité, le parc Enrique Estrada (Gonzáles Ortega & Manuel M.Ponce) offre une belle vue sur l'aqueduc qui desservit la ville jusqu'au début du siècle dernier et le parc de l'Alameda (Villalpando & av.Torreón) offre une paisible promenade jusqu'à l'une des deux entrées de la Mina El Edén. Ne pas négliger la visite de cette mine qui produisit des quantités inimaginables d'or, d'argent, du cuivre, du zinc et du fer (visite guidée, tlj, 11h-18h, $70), pendant plus de 350 ans et qui fût fermée en 1975. Un peu d'appréhension accompagne la visite à l'intérieur des tunnels humides, sombres et à travers les ponts de la corde de la vieille mine. Les conditions de travail étaient tellement dures que la durée de vie moyenne d'un mineur était de 36 ans.

A l'ouest du Parc Estrada, le Museo Goitia (ouv.10h-17h - mar-dim, $20) avec ses amples jardins se trouve dans un édifice simple, projeté et construit par l'architecte espagnol Maximal de la Pedraja. Ce fût tout d'abord la résidence officielle des gouverneurs, puis à partir de 1948, ce fût la "Maison du Village" qui accueillit visiteurs et étudiants. Finalement, en 1978, en accord avec l'Institut National de Beaux Arts, ce lieu fût transformé en musée et exhibe, de manière permanente, une splendide sélection d'oeuvres des plus célèbres artistes d'art plastique originaires de Zacatecas qui représentent 100 ans de production d'art contemporain.
Dans ce musée on peut admirer plus de 170 oeuvres des grands maîtres zacatecanos comme : Julio Ruelas, Francisco Goitia, José Kuri Breña, Pedro Coronel, Manuel Felguérez et Rafael Coronel, de renommée internationale.

En dehors de la ville, possibilité de prendre le téléphérique (ouv.tlj 10h-16h30, $28) qui rejoint le Cerro del Grillo au Cerro de la Bufa (photo ci-dessous) . Ce promontoire rocheux domine la ville à 2657 m d'altitude. Le téléphérique de la Ville de Zacatecas fut construit d'octobre 1978 à mai 1979. Le temps de parcours est de 7 min avec une distance de 650 m. La vue panoramique est splendide. On y survole tous les monuments les plus importants de la ville. Vous pouvez également vous rendre au Cerro de la Bufa en voiture ou en bus (prendre le bus "Ruta 7" à l'angle de l'avenue Hidalgo et Juárez).

montée téléphérique, cerro de la Bufa à Zacatecas (Mexique)
En sortant du téléphérique (côté Cerro de la Bufa), dirigez-vous vers l'esplanade sur laquelle se trouve le Museo de la Toma de Zacatecas (ouv.10h-17h -mar-dim, $12), ouvert en 1984 pour commémorer les soixante-dix ans de la bataille de 1914 ("La Prise de Zacatecas") qui est relatée au travers d'une collection de photographies, d'armes, de journaux de l'époque et de documents. Il met également en valeur une série de photographies d'Ángela Ramos. Tout proche du musée, au fond de l'esplanade, le Sanctuario de la Virgen del Patrocinio, patronne de la ville, fut bâti au XVIIIème siècle, sur les ruines d'une chapelle du XVIème siècle.
Du côté du Cerro del Grillo, près de la station du téléphérique, non loin de là, vous pouvez vous rendre au mine El Edén. Une promenade à 300 mètres de profondeur dans les couloirs de ce qui fut l'une des plus importantes mines de la ville permet de comprendre pourquoi les Espagnols réduisaient les Indiens en esclavage. Le travail était dur et dangereux, comme en témoignent des mannequins, pauvres figures de cire accrochées à des échelles ou courbées en deux sous la charge. Au bout d'un couloir, un autel abrite la statue du Santo Niño de Atocha, le protecteur des mineurs. Malgré l'arrêt de l'exploitation en 1975, les ex-voto des mineurs sont toujours là, accrochés à un treillis métallique. Ces images naïves et colorées remercient le saint patron pour un accident évité, pour une explosion sans conséquence ou pour un mari épargné par le sort. Visites en groupe entre 11h et 18h tljrs, visite en petit train puis à pied pendant 45 mn au tarif de 70 pesos (environ).


Photo de gauche : montée du téléphérique à Zacatecas (Mexique)

 

 

zacatecas Zacatecas zacatecas (3) Zacatecas City II Zacatecas de Fiesta!!!
>>> See more from this gallery

Hotels Voir les hébergements de Zacatecas

Vidéo du ministère du tourisme mexicain (paroles en anglais)

 

Aux alentours

Comptez une journée pour ces trois lieux :

Guadalupe : ce petit village est un des plus beaux villages de la province, situé au sud-est à 7 km de la ville de Zacatecas. Les frères franciscains arrivèrent à Guadalupe pour y fonder leur collège en 1707. L'église conserve dans son choeur les stalles originales en bois sculpté. Ne pas manquer la vue plongeante sur la Capilla de Nápoles construite au XIXème siècle. Le couvent, déclaré monument national, est devenu le Museo de Guadalupe de Arte Virreinal (ouv. 9h-18h mar-dim, $41) qui détient une belle collection d'art religieux colonial, une des plus importantes du Mexique avec celle du musée de Tepotzolán.

Le musée compte des oeuvres maîtresses et des compositions monumentales des plus grands peintres parmi lesquels Juan Correa, Luis Juárez, Nicolás Ibarra, Cristobal de Villalpando, Felipe Santiago Gutierrez et Miguel Cabrera, dont vous admirez La Vierge de l'Apocalypse. La bibliothèque avec quelque 10 000 volumes vaut la visite.

Placé à un côté du Musée de la Guadelupe, faîtes un tour au Museo Regional de Historia (ouv.tlj 10h-16h30, gratuit), édifice qui faisait partie à l'origine de l'ancien couvent.
Actuellement, on y trouve les archives historiques de Zacatecas, les bureaux du Musée de la Guadelupe, INAH, et une collection de véhicules antiques que montrent l'histoire et l'évolution du transport terrestre au Mexique. On peut apprécier depuis une charrette de bois de mesquite qu'on utilisait pour le transport de minéraux, d'élégants carrosses, un tramway, utilisé par Porfirio Díaz comme son transport personnel jusqu'à une limousine et un élégant Cadillac cabriolet.
Pour vous y rendre, prendre le bus sur l'avenue López Mateos toutes les 15 min.

Photo de droite : Arc d'accès au "Sanctuario de la Virgen del Patrocinio" à côté de Zacatecas (Mexique)

Arc d'accès au "Sanctuario de la Virgen del Patrocinio" à côté de Zacatecas (Mexique) Vestiges précolombiens
Le site archéologique de la Quemada (La Brûlée) ou ruines de Chicomostoc. Bâtie au Xème siècle par les Chichimèques, cette importante forteresse est un des rares centres de cérémonie. Cette cité précolombienne qui fut détruite par le feu au début du XIIIème siècle a été édifiée à flanc de colline. Bien que restaurées en partie seulement, ces ruines révèlent les rues étroites et les solides fondations des maisons et des temples. A cet endroit, on peut admirer un nombre important d'édifices construits sur terrasses artificielles dans le versant d'un coteau, le matériel de construction est un mélange de pierre plate et de boue. Les édifices les plus importants sont : le Salon de colonnes (salón de las columnas) où se dressent 11 colonnes monumentales qui supportaient un toit dans lequel des sacrifices humains avaient lieu, le Jeu de balle, la Pyramide Votive, le Palais et le Quartier. Dans la partie la plus élevée du coteau nommée "La Citadelle", on peut admirer les vestiges d'une petite pyramide et une plate-forme, entourées par une muraille de plus de 800 m de longueur, par trois de large et six de hauteur. L'occupation et l'apogée du lieu se trouvent dans les années entre 800 et 1200 après J.-C. (période classique). Belle vue panoramique de la "Citadelle".
Vu la distance entre La Brûlée et le centre de l'Amérique Centrale, cette zone archéologique a été l'objet de différentes interprétations de la part des historiens et des archéologues, qui ont essayé de faire la relation historique aves les différentes cultures.
On suppose que ce lieu put être le légendaire Chicomostoc, une place Caxcan, une enclave teotihuacano, un centre tarasco, un bastion contre les chichimèques intrus, un grand centre commercial toltèque ou, simplement, le résultat d'une initiative de groupes indigènes placés au nord du fleuve Grand de Santiago.
Le lieu possède un intéressant musée sur place qui illustre et complète l'information sur la Quemada et d'autres importantes zones archéologiques de l'État. Pour le visiter, il est recommandé de prendre un tour proposé par les agences de voyage de Zacatecas.

Vous pouvez également vous y rendre de manière individuelle en prenant un autobus local qui relie la route Zacatecas / Villanueva.

Le site archéologique appelé ZONA ARQUEOLOGICA “LA QUEMADA” situé à 53 km au sud de la ville de ZACATECAS, route # 54 - ZACATECAS-VILLANUEVA, (492) 922 5085 / 922 0403 est ouvert de 10h à 17h tlj, tarif de $37 (gratuit le dimanche). Le musée du site est ouvert de 10h à 15h30 tlj sauf lundi au tarif de $8.

L'état mexicain a demandé l'inscription du site archéologique sur la Liste Indicative de l'Unesco (la liste indicative est un inventaire des biens que chaque Etat partie a l'intention de proposer pour inscription au cours des années à venir).

Prickly Pear cactus in La Quemada archeological site in Mexico Columns Hall, La Quemada archaeological site, Zacatecas, Mexico La Quemada The walls at La Quemada. ZAC: La Quemada
>>> See more from this gallery


Jerez ("pueblo mágico")

cathédrale de Zacatecas Située à 57 km de Zacatecas, coquette bourgade fondée au XVIème siècle, berceau du poète Ramón López Velarde, Jerez conserve un parfum de cité andalouse avec ses balcons en fer forgé et ses patios ensoleillés. Le marché ou tiangui fort populaire du dimanche rassemble les fermiers et les éleveurs de la région. Jetez un coup d'oeil au sanctuaire La Soledad et sa façade baroque de l'Immaculée Conception, au Museo Casa Ramón Velarde, au théatre Hinojosa. Remarquez le style mauresque de l'Edificio de la Torre. Ce village au climat sec et tempéré est agréable pour le visiteur qui recherche le repos.

Prenez le bus de la Central Antigua, blvd Lopez Matéos pour ce village et les villages des environs.

 Photo de droite : cathédrale de Zacatecas

 

 

Jerez, Zacatecas Jeréz Zacatecas Jerez IMG_3559 IMG_3707
>>> See more from this gallery


Plan de la ville : ou

Plan de l'état :

LocaliserLocaliser Zacatecas


L'histoire de l'état et de sa capitale : (anglais)

Informations sur la capitale :

 

Sierra de Órganos, un paysage sculpté

A 30 kilomètres au nord de la ville de Sombrerete, dans l’Etat de Zacatecas, au gré des collines recouvertes de fourrés, où la terre de couleur rougeâtre attend patiemment les pluies et les vergers florissants, se trouve le parc naturel Sierra de Órganos. Cet endroit défie l’imagination des visiteurs, avec des paysages naturels insolites et surprenants.

Datant de 35 millions d’années, cette formation rocheuse d’origine volcanique s’est laissée sculpter par le temps et les intempéries pour offrir un paysage de figures rocailleuses aux formes si particulières issues du magma et façonnées par le vent. L’ensemble s’apparente à des figures d’animaux (qui peuvent varier selon votre imagination) et de plantes. Ces dernières sont d’ailleurs à l’origine de l’appellation « Órganos », une plante de cette région appartenant à la famille des cactacées et s’élevant à la verticale.

Le site se compose de plusieurs criques formant un trèfle, la roche est grise-rosée, le fond des cours d’eau à sec est en sable gris-blanc et la végétation de cactus “raquette”, de pins et d’épineux donne une touche de vert à ce décor fantastique.

Les vallées qui composent Sierra de Órganos, dont certaines peuvent atteindre près de 2 220 m de hauteur, semblent être des théâtres en plein air, telles des chambres privées dans un labyrinthe complexe communiquant entre elles par une série de passages qui montent et descendent et qui un jour parvinrent à la superficie depuis le centre de la terre.

C’est également l’endroit rêvé pour observer et cohabiter avec la nature à l’état pur. Le paysage infini et le ciel azur intense se mêlent aux arômes de pins qui vous permettront de vous déconnecter pour un temps du monde réel.

Appartenant à la Sierra Madre orientale, Sierra de Órganos, qui s’étend sur 2 414 hectares, est un endroit merveilleux qui ravira les amateurs de randonnée, de camping, d’alpinisme, ainsi que les cyclistes.

Sans aucun doute vous serez séduit par la beauté et la magie qui émanent de Sierra de Órganos et de ses occupants.Sans conteste un endroit rare, irréel diront certains, à découvrir d’urgence.



& Pancho Villa. La bataille de Zacatecas par: Paco Ignacio Taibo II
& Zacatecas par: Christine Boizette Fritsch
Au XVI siècle, Maria, une jeune Sévillane, fuit l'Espagne pour s'installer dans le Nouveau Monde. Elle est aussitôt conquise par ce pays plein de soleil. Elle va construire sa vie dans une hacienda, Zacatecas, aux confins des territoires des Indiens nomades. Ses trois enfants connaîtront un dest
& Zacatecas par: Christine Boizette Fritsch
& Zacatecas State Map by Guia Roji par: Guia Roji
& Zacatecas City Map by Guia Roji par: Guia Roji
& Some From Zacatecas by Tamar Diana Wilson (2010-02-15) par: Tamar Diana Wilson
& Understanding Institutionalized Collective Remittances: The Mexican Tres po par: Carlos Gustavo Villela
& Zacatecas - Concert Band - PART
& Zacatecas - Concert Band - Conducteur
& Zacatecas - Concert Band - SET



Aucune contribution ni aucun commentaire n'a été effectué sur cette page.


Tourimex