Loading
Santé au Mexique
 Page mise à jour le 11.03.2015
Imprimer  Partager sur : facebook  twitter  google 
 

Vaccinations pour le Mexique

Aucun vaccin obligatoire
mais des précautions sont à prendre :

Il existe de très bons sites Internet relatifs à la Santé en voyage. Vous pouvez consulter les conseils en ligne : www.cimed.org (comité d’informations médicales) ou ou   (liste très complète des centres de vaccinations agrées en France, Suisse et Luxembourg plus infos intéressantes sur chaque pays ou www.invs.sante.fr (Institut de veille sanitaire). Vous pouvez également lire les recommandations de l’Institut Pasteur : www.pasteur.fr (section médecine des voyages) ou du site en anglais de Travel Health Online avec les précautions à prendre par pays : www.tripprep.com.

Les récentes pandémies de grippe aviaire et de chikungunya ont créé un nouveau réflexe santé. Il est impératif de consulter votre médecin ou un des centres hospitaliers ou instituts spécialisés en médecine du voyage.

Il faut savoir qu’au Mexique, les voyageurs risquent surtout les infections liées à la nourriture et à l’eau même si celles transmises par les moustiques causent problèmes d’où l’importance de faire attention à ce que l’on mange et à ce que l’on boit et d’apporter un bon produit contre les moustiques. Pensez aux vaccinations utiles et nécessaires même si ce n’est pas obligatoire. Certains centres vous recommanderont des vaccins comme ceux contre la typhoïde, la fièvre jaune, les hépatites A, B, le tétanos et la polio. Les moustiques sont virulents à certains endroits (Chiapas, Yucatán...). Ne sous-estimez pas le paludisme et les hépatites. Le choléra existe toujours mais seulement quelques cas ont été signalés ces dernières années (protection par le vaccin peu fiable).


Toucan du Mexique Liste non exhaustive des centres agrées (plus de 180 en France) :

à Paris

- Centre de Vaccinations International Air France : 148 rue de l'université, 75007 Paris, (33) 01 43 17 22 00, info@vacciantions-airfrance.fr, www.vaccinations-airfrance.fr/.

- Institut Alfred-Fournier : 25 boulevard Saint-Jacques 75014 Paris 01 40 78 26 00.

- Centre médical de l‘Institut Pasteur, 209-211 rue de Vaugirard 75015 PARIS 0 890 710 811 - www.pasteur.fr.

- Assistance publique –Hôpitaux de Paris – Hôpital Tenon – 4 rue de la Chine – 75020 Paris - 01 56 01 70 00.

Photo de droite : toucan du Mexique

à Bordeaux - Hôpital Saint-André 86, cours d’Albret - 33075 Bordeaux 05 56 79 58 17.

à Lille – Institut Pasteur, Centre de vaccination 1, rue du Professeur Calmette - 59000 Lille 03 20 87 79 80 www.pasteur-lille.fr.

à Lyon - Centre de Vaccination, 7 rue Jean-Marie Chavant – 69007 Lyon 04 72 76 88 66.

à Marseille – Hôpital d’Instruction des Armées Laveran – bld A.Laveran 04 91 61 71 54 ou 56.

à Toulouse – Centre hospitalier universitaire Purpan, place du Dr Baylac – 31009 Toulouse 05 62 25 60 21.

La fièvre jaune (une injection valable 10 ans) est obligatoire seulement si vous venez d’une zone infectée d’Afrique ou d’Amérique du Sud. Plus vous sortirez des sentiers battus, plus vous serez amené à prendre des précautions. Protection moustiques indispensable en zones rurales du Chiapas et du Yucatán. Le paludisme peut être contracté dans ces zones. Consultez votre médecin avant de partir. La dengue n'est pas à exclure dans les Etats du centre et du sud du pays mais ce moustique ne survit pas à une altitude supérieure à 1200 m. Il n'existe ni vaccin, ni traitement antiviral. Ne pas utiliser de l'aspirine mais exclusivement du paracétamol.

Les hépatites : C’est un terme général qui désigne une inflammation du foie. Fatigue, fièvre, nausées, vomissements, douleurs abdominales sont les symptômes des hépatites. La peau et le blanc des yeux prennent une teinte jaune.

Hépatite A :
C’est la plus répandue et par conséquent la première maladie du voyageur après le paludisme. Elle se transmet surtout par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés, mais aussi par contact direct avec une personne infectée. Une injection vaccinale chez l’adulte (2 injections chez l’enfant), protège(nt) pendant 6 à 12 mois. Un rappel de 6 à 12 mois après protège pendant une durée estimée à 10 ans. N’oubliez pas ce rappel pour assurer une protection de longue durée, quelles que soient vos prochaines destinations. La protection est effective quatre semaines après la première injection.

Hépatite B :
Se contracte essentiellement par les relations sexuelles non protégées et le contact avec le sang et les autres sécrétions de personnes infectées. Elle peut s’attraper aussi si vous vous blessez avec un objet contaminé ou si vous êtes soignés dans des mauvaises conditions d’hygiène. La protection est réalisée selon le schéma suivant 3 injections à un mois d’intervalle, un rappel un an après, et ensuite, un rappel tous les 5 ans ou 2 injections à un mois d’intervalle suivie d’une troisième injection 6 mois plus tard puis tous les 5 ans. La protection est maximale 3 mois après la première injection. Il est recommandé de commencer la première injection six mois avant le départ.

Il existe aujourd’hui un vaccin combiné qui protège simultanément contre les hépatites A et B. Le schéma de vaccination complet comporte trois (3) injections en six (6) mois : deux (2) injections à un mois d’intervalle suivies d’une troisième 6 mois plus tard ; mais si vous êtes sur le point de partir, sachez que la protection est efficace quatre semaines après la première injection.

Fièvre typhoïde :
il s’agit d’une infection bactérienne par ingestion de boissons ou d’aliments contaminés. La vaccination consiste en une seule injection à pratiquer tous les 3 ans. La protection est effective 3 semaines après mais le vaccin n’est pas entièrement efficace.

Info au 31 Octobre 2012 : En France seuls les centres habilités à vacciner contre la fièvre jaune font dorénavant les vaccinations contre la typhoïde.

Risques au Mexique

Attention aux risques liés à l’altitude, le climat, les changements de fuseaux horaires, à la pollution atmosphérique notamment à Mexico et à Guadalajara. Ne gâchez pas votre voyage. Les personnes atteintes de maladies cardiaques ou respiratoires sont invitées à consulter leur médecin avant de séjourner dans la capitale ou dans tout autre site touristique en haute altitude. Rappelez vous ! 50% du territoire mexicain est à l'altitude de 1500 m ou plus.
Observez un minimum de règles d’hygiène quotidiennes. Lavez-vous les mains dés que vous le pouvez. L’eau du robinet n’est pas potable dans toutes les villes. Vous pourrez facilement vous procurer des bouteilles d’eau. Assurez-vous qu’elles soient bien scellées. Buvez surtout avec l'altitude !

Hôpitaux

Mexico et les grandes villes ont des structures hospitalières de qualité, de préférence plus dans le privé que dans le public.

Quatre renommés à Mexico et recommandés par le Ministère des Affaires Etrangères à Paris :

American British Hospital - ABC hospital- Sur 136 Esquina Observatorio, Col.Tacubaya , (55) 52 30 80 00 ou (55) 52 30 81 61 ou 62 (urgences) .
Hospital ESPANOL - Ejercito Nacional 613, Col.Polanco  (55) 52 55 96 00 ou 96 60.
Hospital Metropolitano, Tlacotalpan 51, Colonia Roma   (55) 52 65 19 00.
Clinica Londres - Durango n° 50, Col.Roma  (55) 52 29 84 00.

Une journée d'hospitalisation au Mexique coûte environ $15 000 mxn / jour, un rapatriement vers la France, environ $150 000 mxn. Il faut être conscient que les hôpitaux au Mexique refusent d'accepter des patients sans garantie financière. Il est fréquent qu'ils exigent des patients qu'ils signent un "voucher" de carte de crédit "sans montant" même si le patient est couvert par une assurance ou un autre type de couverture (mutuelle). Il est indispensable de contracter une assurance rapatriement avant de partir. Les ambassades ou les consulats ne feront aucune avance.

Toutes les grandes villes du Mexique possèdent des pharmacies ouvertes 24H/24H.

Le prix de la consultation d’un médecin est entre $300 et $600 environ. N’hésitez pas à demander conseil à vos ambassades ou consulats qui pourront vous donner des adresses de professionnels.

Site au sujet des maladies rares : www.orpha.net (en plusieurs langues).

Turista

pimiento verdeLa «revanche de Moctezuma » est la jolie formule que les Mexicains utilisent pour désigner des problèmes digestifs si communs aux voyageurs. On parle aussi de la turista, de “trot du touriste” ou encore de “taco tummy”. Le problème se complique du fait de la sensibilité relative des voyageurs aux brusques changements d’environnement. L’eau, à l’origine de ces ennuis, incommode aussi les autochtones à en croire la quantité d’eau purifiée achetée quotidiennement. Une règle d’or ne jamais boire l’eau du robinet. Si l’achat d’eau en bouteilles pèse sur les budgets serrés, pensez à acheter des pastilles pour purifier l’eau. Evitez les glaçons sauf dans les meilleurs restaurants et hôtels, où ils sont fabriqués avec de l’eau filtrée. Les scrupuleux emporteront des médicaments à titre préventif, quant aux autres, les pharmacies locales peuvent facilement faire l’affaire en cas de pépin passager. D’une façon générale, boire suffisamment et éviter la nourriture pimentée, les sauces non cuites et les crudités. A titre préventif, mangez régulièrement de la papaye. Rajoutez du citron vert et du sucre si le goût vous déplait.


Photo de droite : pimiento verde


NB : le diabète est la principale cause de mortalité au Mexique

Précautions à prendre

Pendant votre séjour sur place :

limitez la fréquentation des lieux de rassemblement non aérés,

veillez à un lavage soigneux et régulier des mains et à l’aération des pièces dans lesquelles vous séjournez,

accordez une attention particulière aux personnes les plus vulnérables, en particulier les enfants et les personnes âgées ou fragiles,

évitez le contact avec les personnes malades,

consultez sur place un médecin en cas de fièvre ou de symptômes grippaux,

consultez régulièrement les sites Internet d’information de : l’INVS, l’Organisation mondiale de la santé, le site d’information « pandémie grippal ».

Après votre retour, pendant une période de 7 jours:

évitez les contacts rapprochés avec les enfants de moins d’un an,

en cas de fièvre ou de symptômes grippaux, prenez contact avec votre médecin traitant ou le Centre 15 (téléphone : 15) en précisant votre voyage et les Etats visités.

Pendant la saison des pluies, les côtes du Mexique peuvent être battues par des cyclones (en général et sauf exceptions, de mi mai à fin novembre sur la côte pacifique, de début juin à fin novembre sur la côte atlantique). La plus grande prudence est donc recommandée tant sur le littoral atlantique que pacifique et les régions avoisinantes.

Il convient de se conformer strictement aux avis et recommandations des autorités compétentes, généralement repris par les médias et les établissements hôteliers.

Des sites Internet peuvent également être consultés :


•National Hurricane Center (Miami) : www.nhc.noaa.gov,

•Centre National de Prévention des Désastres du gouvernement mexicain (CENAPRED) : www.cenapred.unam.mx,

•Météo : http://smn.cna.gob.mx,

•Commission Nationale de l’Eau (Comision Nacional de Agua) rubrique "Alertas" : www.smn.cna.gob.mx,

•Consulat Général de France à Mexico : www.consulfrance-mexico.org.

 

Vos contributions et commentaires sur le contenu de cette page
  • Message déposé le 27/08/2015 - 18:08 par loulette  0 votes   
    Je vais à Manzanillo pour 2 mois, et je voudrais louer un quadeiporteur.«merci de me donner tous les renseignements. Bonne journée.l.
  • Tourimex