Loading
Michoacán : culture
 Page mise à jour le 11.03.2015
Imprimer  Partager sur : facebook  twitter  google 
 

Qu'entend-on par la Voie de l'Indépendance ?

La Voie de l'Indépendance

Une série de villes coloniales se trouvent sur une route orientée au nord-ouest depuis Mexico, qui a reçu le nom de Voie de l'Indépendance. Ces villes jouèrent un rôle particulièrement important dans les batailles pour l'indépendance entre 1810 et 1821 (Dolorès Hidalgo et Querétaro, par exemple), et elles ont vu naître des combattants illustres du mouvement d'indépendance (comme San Miguel de Allende). Enfin, on compte parmi elles toutes celles dont le centre - voire la totalité de la ville - est particulièrement bien conservé ou restauré, et qui bénéficient d'une mesure de sauvegarde des monuments historiques. Il faut parcourir environ 700 km pour faire le tour des villes les plus remarquables, ce qui vous conduira à admirer un grand nombre de merveilles coloniales de ce magnifique pays. Le transport terrestre le mieux adapté est le bus, réseau très bien organisé, confortable et économique.

danse des petits vieux (Michoacán, Mexique)La sierra du centre de la République mexicaine s'enfonce dans le Michoacán. Les massifs montagneux se succèdent jusqu'à la vallée de Guayangareo. C'est Fray Juan de San Miguel qui explora le premier cette vallée.
Passant par le village de Charo, capitale des Matlatzingas, il en convertit le chef au christianisme après lui avoir donné son nom. Puis il érigea une petite chapelle dans une localité que les Matlatzingas nommaient Panziyequi. C'est là que le 18 mai 1541, sur autorisation de Sa Majesté la reine, le viceroi Antonio de Mendoza fonda la ville de Valladolid, sur le modèle de sa patronne d'Espagne. Le 16 septembre 1828, Valladolid devenait Morelia.
La vallée de Guayangareo s'est formée à la suite de l'éruption du volcan du Quinceo, mais auparavant il existait déjà des peuplades sédentaires qui se livraient à l'agriculture, ainsi que le prouve un morceau de lave volcanique découvert dans l'Hacienda de la Magdalena et où sont incrustés des épis de maïs carbonisés. En 1943, Dionisio Pulido eut la surprise de voir son champ se fendiller et des jets de fumée sortir de la terre : un volcan naissait. Son cratère s'élève maintenant à plus de 500 mètres; il a pris le nom de l'infortunée bourgade qui a dû lui céder la place : Paricutin.

Quand on vient de Mexico, on traverse de paysages magnifiques : cascades, plateaux, vallées, montagnes boisées…. Arrêtez vous au Mirador des Mil Cumbres pour jouir d’une splendide vue sur les Chaînes de la Sierra Madré Occidentale.
L’état est réputé pour ses papillons monarques venues du Grand Nord d’octobre à mars de chaque année pour se protéger de l’hiver et pondre, et également pour son artisanat et sa gastronomie. 3 villages de cet état font partie du programme Pueblos Mágicos.

 Photo de droite : danse des petits vieux (Michoacán, Mexique)


Mil Cumbres, Michoacan Mil Cumbres,Michoacan Mil cumbres mil cumbres, michoacán MIL CUMBRES MICHOACÁN
>>> See more from this gallery

L’état du Michoacán couvre une surface de 59,864 km2 et se trouve dans la partie centre-ouest du Mexique.
Il est entouré des états de Colima, Jalisco, Guanajuato, Querétaro, México et Guerrero.
C'est l'état qui compte le plus de sources d’eau avec le lac de Pátzcuaro, le lac de Zirahuén, le lac de Camécuaro, la lagune de Cuitzeo et une partie de la lagune de Chapala située à l’extrémité-est de l’Etat de Jalisco.
Par sa topographie et son climat, c’est un état riche en agriculture notamment en production de céréales, fruits et légumes. Ses eaux thermales et ses stations balnéaires sont très prisées comme Los Azufres, San José Purúa, Araró, Zinapécuaro, Cointzio y Huandacareo.

Caractéristiques de la population :

papillon monarque (Michoacán, Mexique)L'état du Michoacán abrite une grande majorité de population métisse; néanmoins, trois ethnies ont leurs racines dans cet état : les náhuatls, les otomíes et les purépechas (ou tarasques). Ces derniers très proches des racines préhispaniques se détachent par leurs valeurs culturelles, leurs attributs artistiques et leur créativité en matière artisanale.
Les indigènes du Michoacán représentent 7,2% des habitants de l’état et le 3% des indigènes du Mexique ce qui le place, derrière Oaxaca, 18%, Veracruz ,13% et le Chiapas qui arrive à 12%.

Photo de gauche : papillon monarque (Michoacán, Mexique)

Les purépechas habitent en grande partie sur les plateaux et la rive du lac de Pátzcuaro et en moindre proportion dans « la Cañada de los Once Pueblos y en la Ciénega de Zacapu ». Ces 4 zones comprennent 17 municipalités: Uruapán, Paracho, Cherán, Nahuatzen, Charapan, Ziracuaretiro, Tingambato, Nuevo Parangaricutiro, Pátzcuaro, Chilchota, Quiroga, Zacapu, Los Reyes, Tingüindín, Tangamandapio, Tangancícuaro y Tancítaro.

ENCANTADO AMANECER San Juan Paricutin and Volcano. Michoacan, México. Pátzcuaro Panoramic View  of Janitzio island on Lake Patzcuaro, Michoacan, Mexico
>>> See more from this gallery



La forte concentration des náhuatls se trouve dans la municipalité d'Aquila, sur la côte de l'état, tandis que les otomíes se trouvent à l’est, en particulier dans la municipalité de Zitácuaro.

Histoire de l’état : (anglais)

Danza de Viejitos - Jarácuaro, Michoacán - Compañía Kaambal.
La danse des petits vieux (viejitos) considérée comme très populaire au
Mexique qui se danse masquée dans l’Etat du Michoacán
.

LA DANZA DE LOS VIEJITOS LA DANZA DE LOS VIEJITOS Danza de los viejitos La danza de los viejitos Danza de los Viejitos
>>> See more from this gallery



Artisanat préparation au défilé du samedi des Rameaux à Uruapán  (Michoacán, Mexique) Poterie, vannerie, vaisselles à usage quotidien en terre cuite pour haute et basse température, écrin à bijoux, plateaux laqués et vernis, forge, sculptures et pièces d'architecture en pierre de carrière, nappes effilées et faites au crochet ainsi que des chemisiers brodés des figurines de canne de maïs, les tissages de couvertures, les meubles en bois décorés avec grand coloris, le travail du cuir, textiles brodés avec des motifs préhispaniques, vaisselle et objets en fibres végétales. Tricots, rebozos huanengos (châles) et des ceintures.
Achetez à l'extérieur des villes telles que Morelia ou Uruapán pour les tarifs. Toutefois, le marché artisanal à Uruapán qui commence le week-end des rameaux pour une dizaine de jours propose de l'artisanat à des tarifs négociables et intéressants. Il est le plus grand rassemblement d'artisans d'Amérique Latine (1000 artisans).


Photo de gauche : préparation au défilé du samedi des Rameaux à Uruapán (Michoacán, Mexique)




Gastronomie

bientôt dans la casserole !Variété de gelées de fruits naturels, confiture à la noix de coco, chocolat, capirotada (pain trempé en mélasse de canne à sucre avec des cacahuètes et du fromage, se mange comme dessert).
Les carnitas sont des fritures de porc au saindoux avec tortillas de mais et du guacamole. Goûtez aussi la sopa tarasca, peut être la meilleure soupe aux tortillas, en tous cas l’original et les uchepos, succulents tamales à base de mais frais et non séché.
avons beaucoup aimé la soupe tarasque.

A Pátzcuaro, essayez le pescado blanco, poisson blanc trempé dans l’œuf et frit à l’huile d’olive avec de l’ail et les charales en apéritif, petits poissons frits, également en soupe.
A Morelia la spécialité est l’enchilada de plaza, au fromage avec pommes de terre, carotte, oignons, piments accompagnés de poulet bouilli.


Photo de droite : bientôt dans la casserole !

La cuisine traditionnelle mexicaine - culture communautaire, vivante et ancestrale, le paradigme de Michoacán

Inscrit en 2010 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

La cuisine traditionnelle mexicaine est un modèle culturel complet qui rassemble des pratiques agricoles, rituelles, des talents de longue date, des techniques culinaires et des coutumes et manières communautaires ancestrales. Cela est rendu possible grâce à la participation collective dans la chaîne alimentaire traditionnelle tout entière : de la plantation et la récolte à la cuisson et à la dégustation. La base du système est fondée sur le maïs, les haricots et le piment chili ; les méthodes agricoles uniques comme la milpa (champ de maïs et autres cultures par rotation sur brûlis) et la chinampa (îlot de culture artificiel dans une zone lacustre) ; les procédés de cuisson, comme la nixtamalisation (décorticage du maïs à l’eau de chaux qui augmente sa valeur nutritive) ; et les ustensiles particuliers comme la pierre meulière et le mortier en pierre. Des ingrédients autochtones, parmi lesquels figurent des variétés de tomates, de courges, d’avocats, de cacao et de vanille, s’ajoutent aux produits alimentaires de base. La cuisine mexicaine est élaborée et chargée de symboles, avec les tortillas et les tamales quotidiens, tous deux à base de maïs, qui font partie intégrante des offrandes du Jour des Morts. Des collectifs de cuisinières et d’autres praticiens consacrés au développement des cultures et de la cuisine traditionnelle sont constitués dans l’État du Michoacán et dans tout le Mexique. Leurs savoirs et techniques sont l’expression de l’identité communautaire, renforcent les liens sociaux et consolident les identités nationale, régionale et locale. Ces efforts accomplis dans le Michoacán soulignent également l’importance de la cuisine traditionnelle comme moyen de développement durable.
Extrait du site de l'Unesco; voir leur site pour le diaporama et la vidéo.

Villages magiques


Ce programme de développement touristique au Mexique a pour objectif la mise en valeur du patrimoine mexicain que ce soit le folklore, la gastronomie, la musique, les danses, l'artisanat, l'aventure et le sport extrême, le quotidien de la vie rurale, l'architecture et l'environnement urbain. C'est une stratégie de développement en dehors des circuits touristiques traditionnels. Ces villes ou villages sont situés dans des régions proches des sites touristiques ayant des accès routiers faciles et présentant une valeur ou une signification historique et/ ou religieuse. Bien évidemment le gouvernement local et ses habitants ont adhéré à ce programme d'accueil. Dans l'état du Michoacán, 3 villages font partie de ce programme :

Cuitzeo/Pátzcuaro/Tlapujahua

Tlapujahua (2580 m) - à l'est de Morelia
À 107 km de Morelia et à 160 km de Pátzcuaro
À 138 km de la ville de Mexico
À 83 km de Zitácuaro

Tlapujahua fut fondée au XVIème siècle par l'évêque Antonio de Morales, successeur de Don Vasco de Quiroga et berceau d'Ignacio López Rayón, célèbre insurgé. Son nom vient du náhuatl, qui veut dire : "dans les terres spongieuses ou molles".

Artisanat : poterie, verre soufflé, textiles, lampadaires artistiques, objets fabriqués avec des pailles, et les célèbres sphères décoratives pour Noël qui s'exportent aux États Unis, en Angleterre, en Roumanie et au Japon entre autres.

Visites conseillées :

Paroisse de Saint-Pierre et Saint-Paul du XVIIIème siècle
Ex-couvent de Saint-François du XVIème siècle
Musée des frères Rayon
Paroisse de Notre Dame del Carmen

Michoacán Skies México - Michoacán Michoacán Michoacan 045 Michoacan
>>> See more from this gallery

Belles photos avec musique et chants en langue p'urhépecha du Groupe Conquistador (Andapiti) de Ocumicho Mich
La Pirekua, chant traditionnel des P'urhépechas.

www.turicuaro-mich.com

Consulter également le site : www.purhepecha.com.mx

 

Le Festival Cumbre Tajín a mis en valeur en 2011 la première célébration au Mexique des manifestations reconnues par l'Unesco comme le Patrimoine immatériel de l'Humanité :

La cérémonie rituelle des Voladores, hôte de Cumbre Tajín,
Les lieux de mémoire et de traditions vives de los Otomí-Chichimecas de Tolimán de la Peña de Bernal
("pueblo mágico") au Querétaro,
Les Fêtes indigènes dédiées aux morts,
La Cuisine Traditionnelle Mexicaine,
La Fête des Parachicos (fête des enfants) à Chiapa de Corzo (danse traditionnelle millénaire de l'état du Chiapas)
La Pirekua, chant traditionnel tarasque pratiqué chez les Purépechas, amérindiens du Michoacán.

& Notes on a collection of birds from Michoacan, Mexico. (Zoological Series,
& [( Hamiltonian Systems and Celestial Mechanics (Hamsys-98): Proceedings of par: Jaime Delgado
Hamiltonian Systems and Celestial Mechanics (Hamsys-98) This volume is an outgrowth of the Third International Symposium on Hamiltonian Systems and Celestial Mechanics. The main topics are Arnold diffusion, central configurations, singularities in few-body problems, billiards, area-preserving maps,
& Fiestas of San Juan Nuevo: Ceremonial Art from Michoacan Mexico par: Linda Bahm
& Grupos de poder y centralizacion politica en Mexico: El caso Michoacan, 192
& [Rereading the Conquest: Power, Politics, and the History of Early Colonial par: James Krippner-Martinez
& Arqueologia de las Lomas en la cuenca lacustre de Zacapu, Michoacan, Mexico par: Charlotte Arnauld
& "Ser y estar" en el habla de Michoacán, México / Manuel J. Gutiérrez. par: Manuel J. Gutiérrez
& Ritmo del Fuego: El Arte y Los Artesanos de Santa Clara del Cobre, Michoaca par: ed. Michele Feder-Nadoff
& Fundación y evangelización del pueblo de indios de Querétaro y sus sujet par: Juan Ricardo. Jiménez Gómez
& Through the Eyes of the Soul, Day of the Dead in Mexico - Michoacan (Throug par: Mary J. Andrade




Aucune contribution ni aucun commentaire n'a été effectué sur cette page.

Tourimex