Loading
San Angel et Coyoacán
 Page mise à jour le 11.03.2015
Imprimer  Partager sur : facebook  twitter  google 
 

SAN ANGEL

Pour vous rendre à San Angel, il n’y a pas de station de métro proche. Prenez un pesero sur l’avenue Insurgentes direction sud. Demandez l’arrêt à l’angle de l’avenida de La Paz. La remonter puis traverser l’avenida Revolución afin d’arriver près de la Plaza San Jacinto. Egalement possibilité de prendre le métro jusqu'à la station Miguel Angel de Quevedo puis un pesero en direction de San Angel (s'arrête près de la Plaza San Jacinto).

Ce vieux village colonial appelé Tenanitla avant l’arrivée des Espagnols, se situe à une quinzaine de kilomètres du centre mais il fait désormais partie intégrante de la ville. Il a cependant conservé tout son charme ; ses rues tortueuses et pavées recèlent des hôtels particuliers discrets. C’est un quartier très résidentiel de Mexico, organisé autour de deux places ; la plaza de San Jacinto et la plaza del Convento, une rue plus loin.

Avant de vous rendre sur les places, visitez l'ancien couvent du Carmel, El Carme, possédant un cloître ravissant aux somptueuses coupoles ornées de faïences de Talavera et une fontaine décorée d'azulejos. Dans l'enceinte du couvent, le Museo del Carmen (ouv.10h-17h, mar-dim, $41, gratuit le dimanche) présente une belle collection de tableaux et d’objets religieux de l'époque coloniale ainsi que du mobilier ancien. Son sous-sol abrite les restes momifiés de prêtres et de religieuses. Admirer les lavabos en azulejos, avant de descendre à la crypte.

Sur la Plaza San Jacinto, on y trouve la Casa del Risco (ouv. 10h-17h, mar-dim, entrée libre), très belle demeure du XVIIIème siècle transformée en musée d’art, témoin du passé militaire de San Angel : c'est là en effet que fut installé le quartier général des troupes de Caroline du Nord lors de la guerre américano-mexicaine. C’est également un centre culturel et une bibliothèque possédant plus de 30 000 volumes d’histoire, de droit international et de criminologie. Très belle cour avec une fontaine d’azulejos.
Non loin de là, l'Iglesia San Jacinto, édifiée à la fin du XVIème siècle, a une façade de style Renaissance ornée de magnifiques portes en bois sculpté.

Un marché d'artisanat qui a lieu le samedi accompagne l’ouverture du Bazar del Sábado (grosse bâtisse du XVIIème siècle), rempli d’objets d’art traditionnel et contemporain. On y trouvera un artisanat raffiné (sculptures sur bois, textiles, objets en argent, vaisselle, etc) réparti sur deux étages. Au fil des temps, c'est devenu cher mais rien que pour le plaisir des yeux et des odeurs (restaurants dans le coin), la visite est de mise. Il est préférable de s'y rendre tôt le matin à cause de l’affluence (ouv. 10 h-19h le samedi). Le marché situé sur la place propose également de l'artisanat (9h-17h).

San Angel honore lui aussi la mémoire de Diego Rivera, avec son Museo Casa Estudio Diego Rivera y Frida Kahlo (ouv. 10h-18h , mar-dim, $10, 5550 1518 ou 1189), dans l’avenue Altavista. L'ancien atelier du peintre, décoré par Juan O'Gorman, présente, outre certaines de ses dernières œuvres, une sélection de sa collection personnelle (en particulier un bel ensemble de masques préhispaniques).C’est aussi à cet endroit que vécurent le peintre avec sa femme Frida Kahlo. Elle y peignait dans la partie située à l’arrière de la maison. Visites guidées du mardi au vendredi de 12h à 16h.

Enfin, à quelques pâtés de maisons de là, sur l'Avenida Revolución, le Museo Carrillo Gil (ouv. 10h-18h mar-dim, $15, gratuit le dimanche) expose une collection privée d'artistes mexicains du siècle dernier, dont des peintures de Diego Rivera, David Siqueiros et Clémente Orozco. C’est un édifice de verre et d’aluminium.
Si vous avez le temps, allez faire un tour à l'auberge San Angel, ancienne hacienda bien décorée, pleine de charme avec ses somptueux patios, cloîtres et salons d’époque. C’est également un excellent restaurant. Jouxtant ce restaurant, on peut visiter l'atelier-maison de Rivera. Frida y avait un pied-à-terre, lié à l'atelier par une passerelle et une échelle que seuls des amants casse-cou pouvaient trouver attirantes.

On pourrait également citer le Musée Soumaya (ouv.10h30-18h30, dim, lundi, mer, jeudi; jusqu'à 20h30 les vendredis et samedis), situé au sud ouest de la Capitale dans le centre commercial de Plaza Loreto sur l’avenue Rio Magdalena et l’avenue Revolución à Tizapán. Au travers de ses différentes salles, vous pourrez profiter de ses collections permanentes d’art hispanique de l’époque coloniale. C’est le musée d’Amérique Latine qui possède le plus d’œuvres d’Auguste Rodin et de Camille Claudel, ainsi qu’une remarquable collection de peintures de Rufino Tamayo, Paul Gauguin et de Vincent Van Gogh.
Le musée dispose également d’une salle de jeux où les enfants peuvent s’amuser et découvrir ce qu’ils ont réellement appris de l’exposition - www.museosoumaya.org; museo@museosoumaya.org.mx. Voir le site pour les horaires des visites guidées. Musée gratuit : 5616.3731 et 5616.3761.



Hojaldre Deliciosos! San Angel. Mexico San Angel- Mexico San Ángel, MEXICO San Angel, Mexico
>>> See more from this gallery

Localiser Localiser Plaza Jacinto à San Angel et ses points d'intérêt sur notre carte interactive

  COYOACÁN

Jusqu'au milieu du siècle dernier, ce village a été l'un des endroits de villégiature préférés des nantis de Mexico. C'était l'époque glorieuse où la peintre mexicaine Frida Kahlo partageait sa vie avec le muraliste Diego Rivera et fréquentait les artistes et intellectuels du coin, comme Léon Trotsky qui, chassé d'Union soviétique, s'y était réfugié. Mais dans les années 50, il a été absorbé par la mégapole. Depuis, avec son architecture coloniale, ses jardins, ses coquettes petites places et ses activités culturelles, Coyoacán est devenu un des plus charmants quartiers de la capitale.

église sur la place Saint Catherine construite au XVIIème sièclePour se rendre à Coyoacán, prendre le métro jusqu'à la station General Anada (ou Coyoacán) puis un pesero pour la place Hidalgo. Au retour prendre un pesero place Hidalgo (c'est la station de départ où les peseros sont stationnés). Tarif du taxi entre San Angel et Coyoacán : $40 (avec compteur).

Dans les quartiers sud de la ville, à 3 km de San Angel, il ne faut pas rater ce ravissant village qui signifie en náhuatl "le lieu des coyotes". Coyoacán (métro du même nom) fait partie de cette zone résidentielle des quartiers de Mexico qui courent jusqu'à San Angel. Il fut, depuis les origines de la conquête, une petite ville indépendante englobée aujourd'hui par l'énormité de Mexico. La place centrale, bordée de restaurants, de librairies et d'un des meilleurs glaciers de Mexico, pourrait rappeler le charme provincial de ce que fut, au début du XXème siècle, la plus grande ville du monde. Bancs de fonte, massifs de fleurs, douceur de vivre.
Le Zócalo est composé de deux places : d'un côté le jardin Centenario avec sa fontaine aux Coyotes, et d'autre part, la plaza Hidalgo bordée par le palais de Cortès et l'église San Juan Bautista. C'est dans son propre palais que Cortès aurait torturé Cuauhtémoc, dernier empereur aztèque, pour lui faire avouer où il cachait ses trésors.

La Plaza Hidalgo est ombragée par les arbres du Jardin de Centenario, particulièrement animé les fins de semaine, avec ses musiciens ambulants, ses marchands, ses stands de petits vendeurs, ses touristes, etc. On y trouve des peintres vendant leurs œuvres à des prix raisonnables. Les terrasses des cafés regorgent de monde, et on oublie alors que Coyoacán est en réalité un quartier paisible où il fait bon vivre loin de la cohue de la capitale. Toujours sur la place Hidalgo, le Museo Nacional de Culturas Populares (ouv. 10h-18h mar-jeu et 10h-20h, ven-dim, entrée libre) permet d’expliquer le développement culturel de plusieurs régions du Mexique. Il a pour finalité d’exposer et de diffuser les manifestations populaires et culturelles du peuple mexicain, ses rites encore vivaces (comme ceux du Jour des Morts), ses traditions et ses mythes passés et présents. C’est également un centre culturel qui dispose d’un auditorium. Dans les deux patios, on y donne des concerts de musique populaire et des pièces de théâtre. Les services guidés sont proposés en plusieurs langues dont le français.

Photo de droite : église sur la place Saint Catherine construite au XVIIème siècle


Au fond de la place, on pourra visiter l'église San Juan Bautista, construite au XVIème siècle par les dominicains. Le palais municipal  (palacio de Cortés), un ravissant petit édifice de style colonial, aurait été construit sous l'autorité de Hernán Cortés. Il accueille l'office du tourisme et la mairie.



A deux pas de la place centrale de Coyoacán, il faut visiter le Musée Frida Kahlo (n° 247 rue Londresouv. 10h-17h30, mar-dim, $55, audioguide $35). Ce grand peintre, héroïne des féministes mexicaines, vécut ici de 1929 à 1954 avec son mari, le fresquiste Diego Rivera. Elle s’est mise à peindre dès son jeune âge et pendant sa convalescence à la suite d’un terrible accident de tramway. Frida Kahlo resta paralysée et dut subir plusieurs opérations.

Musée Frida Kahlo Cependant, son handicap semble avoir exacerbé son goût de la liberté et son exubérance. Un an après la mort de sa femme, en 1955, Rivera en fit don sans rien y changer au peuple mexicain. Elle fut sous-estimée de son vivant mais est devenue une héroïne populaire après sa disparition. Le musée expose des objets personnels, du mobilier, une fabuleuse collection de pièces préhispaniques appartenant aux cultures de l’occident, du golfe et du sud mexicain, ainsi qu’une grande collection de tableaux de Clémente Orozco, José Maria Velasco et Paul Klee entre autres.
Visitez depuis peu, les belles expositions d'une partie des objets entassés dans les deux salles de bain secrètes, ouvertes en 2007, 50 ans après la mort de Rivera (1957).
Possibilités de visites guidées au tarif de $350.

Visitez également le jardin. Petite cafétaria, boutique de souvenirs et toilettes sont disponibles.
(55) 5554 5999
(55) 5658 5778  


 Photo ci-dessus : Musée Frida Kahlo

C'est à 5 rues de cette maison (Rio Churubusco 410), que vécut, entre 1937 et 1939, Léon Trotsky, le leader bolchévique. La demeure où Trotsky fut assassiné le 20 août 1940 est désormais un musée appelé Musée León Trotsky que l'on peut visiter et dans lequel on peut voir ses affaires personnelles. Le musée est ouvert de 10h à 17h, mar-dim, tarif de $30. Il avait transformé sa maison en bunker pour se protéger. Il a été néanmoins assassiné chez lui.


 

 Photos de droite et ci-dessous : cour intérieure du musée Frida Kahlo

 

 

 

 

 

 

cour intérieure du musée Frida Kahlo

Avec le même billet que pour le Musée Frida Kahlo, vous pouvez vous rendre au Musée Diego Rivero Anahuacalli, situé Museo 150, San Pablo Tepetlapa.


(55) 5617 4310
(55) 5617 3797

Ouv. mar-dim 10h-18h, horaires de visites guidées : 10:30/11:30/12:30/13:30/15:15/16:15/17:00*, au tarif de $20 (gratuit avec le billet du Musée Frida Kahlo).

* sauf le vendredi

Sur la Plaza de la Conchita voisine se dresse la façade baroque de la Capilla de la Conception, chapelle du XVIIIème siècle, l'un des édifices préférés des jeunes mariés. Belle place à ne pas manquer.

Le Museo de las Intervenciones (ouv. 9h-18h, mar-dim, $37, dimanche gratuit), qui occupe une partie de l'ancien couvent de Churubusco, à l'est de Coyoacán retrace l'histoire de quelques-unes des interventions des armées étrangères au Mexique, notamment françaises et américaines (musée excentré par rapport au centre). Egalement visitez le Museo Nacional de Culturas Populares, av. Hidalgo # 289, entrée libre, ouvert mar-mer-jeu de 10h à 18h et les ven-sam-dim de 10h à 20h - musée concentré sur les traditions mexicaines.

Informations touristiques, 56 58 02 21.

Un buen baño... Coyoacan 403 Girl in Coyoacan 433 casa amarilla De fiesta
>>> See more from this gallery

jardin del centenario avec la fontaine des coyotesPossibilité de visiter en tranvía le village entre 10h et 20h30 pour le prix de $45. Renseignements : Calle Carrillo Puerto en face de l'église de San Juan Bautista. (5659 7198 / 5658 4027), www.tranviadecoyoacan.com.mx.
Visites en français avec réservation en avance : tranviacoyoacan@yahoo.com.mx.

Consultez la revue mensuelle sur toutes les activités culturelles de Coyoacán (Guía cultural de Coyoacán).

Photo de droite : jardin del centenario avec la fontaine des coyotes

Cette place est entourée de restaurants, cafés et marchands de glaces.


A choisir entre San Angel et Coyoacán, nous avons préféré Coyoacán, moins touristique. Tous les plans de la capitale ont également un plan pour San Angel et Coyoacán.


Localiser Localiser Coyoacán et ses points d'intérêt sur notre carte interactive

Plaza Mexico

Au nord de San Angel, la Cité sportive, dont le projet n'a pas complètement abouti , comprend un énorme stade (64 000 places) et la plus vaste arène de taureaux du monde, Plaza Mexico (50 000 places).

 Plan du métro :

BUGAMBILIA QUE CRECE TORCIDA, NI EL JARDINERO LA ENDEREZA. Sagrario Metropolitano,Ciudad de México Santuario Parroquial de Nuestra Señora del Carmen Sagrario Metropolitano,Ciudad de México Sagrario Metropolitano,Ciudad de México
>>> See more from this gallery

Hotels Voir les hébergements de la capitale Mexico


Aucune contribution ni aucun commentaire n'a été effectué sur cette page.

Tourimex