Loading
La périphérie sud de Mexico
 Page mise à jour le 11.03.2015
Imprimer  Partager sur : facebook  twitter  google 
 

UNAM et les environs

En continuant vers le sud de San Angel, Insurgentes Sur traverse la cité universitaire abritant l'immense campus de l'Université nationale autonome mexicaine (UNAM) - .

Conçue à la fin des années 1950 sur les champs de lave d' El Pedregal de San Angel, cette Université est le plus vieil établissement de l’enseignement supérieur du continent américain. Le campus est une véritable ville qui accueille plus de 300 000 étudiants et enseignants, réparti sur 400 ha.
Il relève d’un modernisme assez audacieux. Ses bâtiments ornés de fresques magnifiques furent l’une des premières attractions touristiques de la capitale, mais depuis les années 1980, c’est plutôt devenu un supplément pour les visiteurs à qui il reste encore une journée et rien de mieux à faire.
Les œuvres de Rivera et de Siqueiros, en extérieur, et les mosaïques de Juan O'Gorman symbolisant, sur trois faces, les périodes préhispanique, coloniale et moderne de l'histoire du Mexique, tandis que la quatrième face propose une vision de l'avenir, sont saisissantes. Les mosaïques composant cette décoration murale ont été réalisées avec des pierres de couleur naturelle provenant de toutes les régions du Mexique, à l’exception des éléments de couleur bleue, qui sont en verre soufflé. Sur le thème de l’héritage culturel du Mexique, l’artiste a réuni aux symboles aztèques et toltèques les apports de la civilisation espagnole. Toutefois l’intérêt est diminué par les graffitis et l’ambiance de cohue qui y règne.
Le mur du rectorat porte sur sa façade une fresque du peintre David Siqueiros symbolisant le rôle donné à l'éducation. Tout au fond du campus, l'école de médecine s’orne d’une autre peinture monumentale représentant un masque à trois faces : le père espagnol, la mère indienne et le rejeton mexicain, tandis que la décoration du bâtiment des sciences, due au peintre José Chalvez Morado, célèbre l'harmonie de la vie humaine. L'université abrite aussi une belle serre où poussent divers spécimens de fleurs, de plantes et d'arbres tropicaux.
Le centre culturel aménagé au sud du campus comporte des théâtres, des cinémas, des cafés et une librairie.

Face à la Cité universitaire, s’étend le Stade Olympique où se déroulèrent les Jeux Olympiques de 1968. Le peintre Diego Rivera a décrit sur la mosaïque de pierre la place du sport dans l'histoire de la nation.

Moins de deux kilomètres au sud, en suivant Insurgentes Sur au niveau du numéro 156, on arrive à la zone archéologique de Cuicuilco (de 500 avant J.-C. à  200 après J.-C.), avec son étrange pyramide circulaire à gradins formée de 5 corps, probablement édifiée vers 500 ans avant  J.-C. C’est une des plus anciennes zones urbaines du Mexique préhispanique dont on conserve de multiples édifices religieux et résidentiels, ainsi qu’une partie hydraulique de la ville. Le site archéologique et son petit musée (ouv. tlj, 9h-17h, entrée gratuite) se visitent. La ville de Cuicuilco fut détruite par un volcan qui l'enfouit pratiquement sous neuf à douze mètres de lave. Les habitants de Cuicuilco durent s'enfuir pour survivre, et l'on pense que ce sont eux qui émigrèrent pour fonder Teotihuacán. La pyramide, haute de 18 m avec 135 m de diamètre a dû être dégagée à la dynamite et a subi de nombreuses détériorations durant cette opération. On remarquera la forme circulaire de la pyramide ce qui est rarissime sur le continent américain.

A proximité et à l’est, le stade Azteca est un des plus grands du monde. Il a été aménagé à l'emplacement de l'un des plus anciens centres de cérémonie du Mexique.

Pour boucler votre visite, allez voir le Musée Anahuacalli,un peu plus au nord, en direction du Terminal de bus
« Terminal del Sur », métro Taxquena, Calle del Museo 150. Le Museo Anahuacalli - construit en pierre volcanique, abrite la collection de sculptures et d'objets précolombiens de Diego Rivera. L'édifice revêt la forme d'une pyramide aztèque. Voir au 1er étage, l'atelier de Diego Rivera orné de céramiques, (55) 5617 4310 - (55) 5617 3797 - ouv. mar-dim 10h-18h, horaires de visites guidées : 10:30/11:30/12:30/13:30/15:15/16:15/17:00*, au tarif de $20 (gratuit avec le billet du Musée Frida Kahlo à Coyoacán).

* sauf le vendredi


Vous avez la possibilité de vous rendre à Xochimilco au sud-est du stade Azteca avant de remonter au Terminal del Sur. Il est difficile de combiner San Angel, Coyoacán et Xochimilco dans la même journée à cause des distances et des lieux à visiter.


Xochimilco

Classé au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco

:

Un module d'informations touristiques est ouvert au public de 9h à 18h, tlj près de la place de l’église sur la rue Piño :
56 76 88 79 /56 76 08 10 - turismo_xochimilco@yahoo.com ou www.xochimilco.df.gob.mx.

marchande de fleurs aux Jardins flottants de Xochimilco Les Jardins Flottants de Xochimilco (en náhuatl « lieu où poussent les fleurs») sont un but de promenade, surtout le dimanche matin. Ces jardins s’étendent au sud-est de la capitale, à 24 km du centre; des canaux balisés par de beaux peupliers les parcourent en tous sens, et une flottille de gondoles (trajineras), ornées de fleurs de papier attend le visiteur pour l’y promener sans fatigue. Sur les rives défilent les chinampas, les jardins flottants, parcelles maraîchères ancrées au limon par les peupliers qui se reflètent dans l'eau stagnante.
Tous les week-ends et pendant la semaine, les Mexicains s'y retrouvent en famille ou entre amis pour célébrer la vie. On y apporte de la bouffe, du vin, parfois aussi de la musique et on s'y amuse ferme en se laissant glisser entre les îlots de fleurs. La Juanita, la Maria.. les trajineras, ces bateaux colorés et fleuris, portent presque tous des noms de femmes. De temps en temps, une autre embarcation nous aborde, ici des mariachis qui nous offrent une sérénade, là des vendeurs de maïs dont la casserole fumante occupe le milieu de leur chaloupe, ou bien des vendeurs de fleurs, de chapeaux ou de poupées. De petits ponts enjambant les îlots donnent au parcours un air bucolique. Dans les trajineras voisines, à la faveur de l'alcool qui coule habituellement généreusement, les gens papotent bruyamment, chantent en choeur ou dansent.
Ici et là, on peut débarquer pour aller admirer les plantations de fleurs ou l'incontournable autel consacré à la Vierge de la Guadelupe, la sainte patronne du pays. Le tout est exubérant, un peu excessif, à l'image du Mexique en fête.

Peut être agréable si on a besoin de fraîcheur par une chaude journée.
Ex : Toldo Azul 14 passagers $140.00 par heure et par trajinera
Toldo Verde 18 passagers $160.00 par heure et par trajinera

Demandez le circuit Laguna del Toro à l’embarcadero Bellen, un peu moins touristique (compter 2 ou 3 h sur l’eau).

A l’ouest, les bateaux traversent le parc naturel Xochimilco « Cuemanco » réserve écologique créée en 1993. On peut également se promener à pied dans les jardins botaniques de la réserve.

fête à XochimilcoPour renforcer la couleur locale, les petits vendeurs de tacos ou de sarapes se ruent avec leurs barques dans le sillage des trajineras, pendant que, des ensembles de mariachis ou de marimbas également flottants, se chargent d’assurer le fonds sonore.

A l'époque préhispanique, Xochimilco servait carrément de potager à l'immense Tenochtitlán, la capitale aztèque devenue Mexico. On parle d'ailleurs, à tort, de jardins flottants. En fait, les Aztèques, inventifs, avaient créé, vers le XIIème siècle de notre ère, des îlots-potagers au beau milieu du lac Texcoco pour nourrir la population de leur mégapole. En entassant de la terre, de la glaise et des débris de végétaux, ils ont créé les chinampas, sur lesquels ils faisaient pousser des fruits et des légumes et qui servent surtout maintenant à cultiver des fleurs.

Photo de gauche : fête à Xochimilco

Pourtant, Xochimilco a bien failli étouffer, victime de l'expansion débridée de Mexico. Pendant des années, en effet, on s'est servi de ses canaux pour y rejeter les eaux usées. Rien de bien tentant pour les visiteurs. Heureusement, des dirigeants plus avisés ont décidé de purifier les canaux et de redonner à l'endroit sa vocation originale.
Alors que trop de sites précolombiens ne sont plus que de splendides ruines, Xochimilco demeure un lien toujours vivant et vibrant avec le passé. Là où Aztèques et Mexicains se rejoignent vraiment.

trajinerasUn marché populaire quotidien très animé où des Indiens vendent les produits de leur artisanat se tient dans une rue donnant sur la place centrale. Marché où on trouve de tout : nourriture y compris volailles vivantes, vêtements et artisanat.


Si vous avez du temps, finissez la visite du lieu par le Museo Dolores Olmedo, ouv.10h-18h, mar-dim, $55, pour les étrangers, $5 pour les mexicains, gratuit le mardi - dans lequel on trouve plus de 600 objets précolombiens, une belle collection d’arts populaires mexicains et des dessins et peintures du couple Rivera et Kahlo. Importante exhibition des oeuvres de Frida Kahlo dès le 11 Janvier 2011.


 Photo de droite : trajineras


C'est une ancienne et très belle hacienda du XVIème siècle où vivait cette grande amie de Diego Rivera, Dolores Olmedo. Le musée est situé av. Mexico #5843. Visites guidées du mardi au samedi à 10h, 12h et 16h.

Un café sympa pour se restaurer à midi ou simplement prendre un café dans un cadre agréable et calme : le "Cafe sin nombre" qui est en même temps une galerie d’art, calle Nuevo León, #37. Décor de bon goût, accueil sympa et délicieux café.

 Attention : la dernière station est bien Xochimilco et non embarcadero comme il est indiqué sur le plan du métro. A la sortie du tren ligero, prendre un pesero direction « embarcadero » Pour revenir , prendre un pesero direction Santiago/Xochimilco dans la rue Nuevo León, près du marché devant un magasin de chaussures.

Possibilité de prendre un "tour" appelé Xochimilco pour le Musée Dolores Olmedo, les canaux et la paroisse de San Bernardino de Siena au tarif de $410 : informacion@mexicocityexplorer.com.mx  ou  859 64565 ou 66 / 01800 5055 807.

Afficher la sélection de photos sur Xochimilco

Sur le site du secrétariat du tourisme mexicain, , vous pourrez trouver la liste des Fêtes et Festivals de Xochimilco sur l'année.

Iztapalapa (banlieue de Mexico, métro ligne 8)

Pour les Fêtes de Pâques, à voir "Jeu de la Passion du Christ, notamment entre les Râmeaux et Pâques. Se renseigner auprès de informacion@mexicocityexplorer.com.mx. Toute une semaine de festivités à ne pas manquer ! Valable chaque année bien évidemment.

 Plan du métro :  

ciudad de méxico Sagrario Metropolitano,Ciudad de México México 2016 México 2016 Ciudad de México
>>> See more from this gallery

Hotels Voir les hébergements de la capitale Mexico


 

Aucune contribution ni aucun commentaire n'a été effectué sur cette page.

Tourimex