Loading
Jour des Morts
 Page mise à jour le 11.03.2015
Imprimer  Partager sur : facebook  twitter  google 
 
"El Dia de los muertos"


Dans la capitale mexicaine, sur le Zócalo, de grandes tentes sont installées pour que toutes les délégations de la région puissent venir faire une offrande dans Mexico.

parterre de fleurs Cempasúchil Les fleurs Cempasúchil ou Cempaxóchitl orange, dominent dans toutes les décorations. Les 1er et 2 novembre sont des jours de fête animés. Il y a beaucoup de musique, certains se font purifier par des indiens Náhuatl avec de l'encens de copal.

Il y a des manifestations musicales et artistiques gratuites sur une estrade avec des spectacles de qualité comme le Ballet Folklorique de Mexico d’Amalia Hernandez et des groupes musicaux. La foule est composée de gens habillés en squelette ou en tenue d'halloween. Les 2 fêtes se mélangent un peu. Cette manifestation sur le Zócalo a lieu depuis 3 ans chaque année, pour permettre de garder les traditions. Les offrandes sont de véritables œuvres d'art éphémères. Les offrandes du Zócalo sont des reproductions d’offrandes que les mexicains installent chez eux, à savoir un autel où on place la photo du défunt et tout un assortiment de fleurs et de nourriture, spécialement les mets adorés par le défunt du temps de son vivant. A la fin de la fête, la famille réunie se régale de ce festin. Sur le Zócalo, il y a aussi des boulangers qui préparent le « pan de muerto ». Nous en avons acheté un que nous avons partagé avec le personnel de l'hôtel. Il y a aussi plein de petits stands qui proposent des crânes en sucre ou des squelettes à offrir.

 Photo ci-dessus : parterre de fleurs Cempasúchil

Dans la cour de l'église San Francisco, Calle Madero, il y a un décor particulier pour la fête des morts: une croix recouverte des fleurs oranges et des pèlerins en carton pâte, habillés de vrais costumes de bonne sœur ou moines semblent prier devant cette croix.

couvent d'Huaquechula A Huaquechula dans le couvent, on trouve des offrandes sur un autel. On nous explique que le 31 octobre, c'est le jour où l’on fait son marché pour déposer les offrandes : le 31 à midi, on dépose les offrandes pour les enfants morts dans l’année, le 1er novembre, les offrandes pour les adultes et le 2 novembre, on visite les tombes pour les nettoyer, les décorer avec des fleurs et des bougies.
Il y a trois sortes d'offrande, une dédiée à l'âme seule et l'autre aux "vieux" morts, ces 2 offrandes étant mineures et la troisième, la plus importante, dédiée à la personne décédée dans l'année. L'autel décoré a une dimension de 3 m de haut par 3 à 5 m de large.


 Photo de droite : couvent d'Huaquechula




Mixquic


cimetière de Mixquic


Dans certains hôtels de la capitale, on peut trouver un
«tour» pour se rendre à Mixquic qui fait partie des lieux où la fête des morts revêt un caractère particulier.

Photo de gauche : cimetière de Mixquic

Nous voilà donc embarqués dans ce "tour".
Bref après plus de 2 heures de route à partir du centre historique de Mexico et à travers de petits chemins, on arrive dans un petit village bondé de monde et il faut garer la voiture empruntée pour ce périple. Notre chauffeur marchande et se gare dans le jardin d’un particulier.
A partir de là, un spectacle hallucinant commence. On traverse à pied le village transformé en une immense foire avec des stands de nourriture et boissons de toutes sortes. C’est la cacophonie ! Ça grouille de partout !

belle décoration d'une tombe à Mixquic au moment de la Fête des Morts
On arrive à l'église illuminée et son cimetière : on passe devant un gardien qui vérifie que personne ne soit en possession de nourriture et de boisson. Il n'est plus permis d'apporter de la nourriture et des boissons dans le cimetière à cause des "gens" qui se saoulaient et détérioraient les décorations des tombes. Ces dernières ne sont décorées qu’avec des fleurs et des bougies (ils mettent les offrandes de bouche sur un autel dans leur maison). Dès que l’on rentre dans le cimetière, c’est magique ! Les gens sont en file indienne et même s'ils parlent, on a une impression de silence, de sérénité. Un contraste incroyable avec l'ambiance de fête de l'autre côté du portail : les tombes croulent sous les fleurs, les bougies et ... le monde ! Les gens défilent devant les tombes dans un ordre relatif et calme. Des familles sont assises sur des tombes et passent la soirée avec leur défunt.
Un homme pleure discrètement sur une autre tombe. Les décorations florales sont à elles seules UN ART. La couleur orange donne une atmosphère de sérénité, de calme et de bien-être. On s'attarde aussi vers le jardin et les statues des personnages de la légende avec les os dans le petit site archéologique adjacent à l'église. Puis on replonge dans la lumière, le bruit, les odeurs et la foule. On s'arrête à un stand où notre chauffeur achète un punch non alcoolisé à base d’herbes pour se réchauffer.

 Photo de droite : belle décoration d'une tombe à Mixquic au moment de la Fête des Morts


 La fête continue toute la nuit : après le souvenir des morts, on fête la joie d'être toujours vivant.
Cimetière et Eglise de Mixquic
A Mixquic on peut également parcourir les canaux avec des
« trajineras » comme à Xochimilco.

En conclusion, Mixquic est un lieu magique. C’est une expérience unique mais on ne peut pas y aller tout seul. Il n'y a pas de panneaux et quand notre chauffeur demandait son chemin, on lui donnait des indications qui avaient un sens pour lui qui connait la région.

Photo de gauche : Cimetière et Eglise de Mixquic

Y aller impérativement le 2 novembre et demander à partir vers 21h de Mexico (la veille au soir). Le cimetière a été fermé juste derrière nous (vers 3h du matin).

Deux semaines avant la Fête des Morts, il règne déjà une ambiance hors du commun : dans les marchés, les gens achètent des œillets d‘Inde appelés les fleurs de « cempasuchitl » symbole de cette Fête, des ingrédients pour les plats nécessaires aux offrandes et de la décoration pour les tombes.



Le jour des Morts, le 1er et le 2 novembre, est une fête traditionnelle qui célèbre davantage la mort comme la plus proche voisine que comme la cause de la perte d’êtres chers. On fête les morts avec bruit, nourriture, pétards, alcool, messes, couronnes, chansons populaires (corridos) et beaucoup de larmes, pour que les disparus sachent qu’ils n’ont pas été oubliés et qu’ils n’ont pas été seuls de leur vivant.

C’est le 1er novembre que les vivants s’occupent de leurs morts. C’est la veillée des Anges ("Velacion de los Angelitos"). On passe la journée à nettoyer, arracher les mauvaises herbes, repeindre les croix, installer les fleurs couleur orange ou rouge sang. Au coucher du soleil, tout est prêt, le cimetière resplendit, toutes les tombes sont couvertes de pétales de cempazuchitl, Sur chaque tombe, un cierge et des dizaines de veilleuses délimitent l’espace familial au centre ou aux quatre coins, une coupe noire vernissée est réservée à l’usage du copal, l’encens mexicain. Le cimetière, vers minuit, est plein à craquer. On escalade les tombes, s’excusant, saluant, tapotant l’épaule d’une veuve.  
Une lueur surnaturelle enveloppe le tableau. Les gens sont bien habillés. Aux Indiennes en châle traditionnel s’opposent les jeunes filles à la mode d’aujourd’hui : jupe courte ou pantalon droit du dimanche, maquillage, et l’air de s’ennuyer dans un lieu si peu branché. A l’aube, le curé du village, suivi d’un choeur de vierges, passe donner la bénédiction à tous les disparus. Le coq chante, les familles se dispersent.

Vidéo tournée à Pátzcuaro
 - commentaires en espagnol

  Photos ci-dessous : prières sur les tombes au moment de la Fête  des Morts à Mixquic

prières sur les tombes au moment de la Fête des Morts à Mixquic

 

 

 

prières sur les tombes au moment de la Fête des Morts à Mixquic

 

 



 

 

 





La Toussaint mexicaine est fêtée tant à Marseille qu'à Paris. L'association des Cultures Franco-Mexicaines y apporte tout son dynamisme, /  33 (0) 4 91 90 10 95, www.acfm.net.

que viva los marigold que viva los 99% Dia de los Muertos en Mexico Día de los Muertos Mexico City_Dia de los Muertos
>>> See more from this gallery



 

Aucune contribution ni aucun commentaire n'a été effectué sur cette page.

Tourimex