Loading
Géographie du Mexique
 Page mise à jour le 11.03.2015
Imprimer  Partager sur : facebook  twitter  google 
 

Nom officiel : Etats Unis Mexicains

C'est une fédération de 32 ETATS dont un District Fédéral : la capitale Mexico

vue sur la capitale du Mexique C’est un immense pays entre deux océans : Océan Pacifique à l’ouest, Océan Atlantique à l’est d’une superficie
de 1 967 180 km2. Il se situe entre le 14ème et le 32ème parallèle de latitude Nord ce qui le soumet aux influences climatiques des deux grandes ceintures de l’hémisphère boréal : celle, désertique, du Nord et de l’autre, tropicale du Sud. Il est traversé en son milieu par le Tropique du cancer. Il fait partie du continent Nord-Américain.

Photo de gauche : vue sur la capitale du Mexique


C’est le cinquième pays du continent américain par sa superficie et le second en kilomètres de côtes (9300 km).

Le Mexique a des frontières avec les U.S.A, le Guatemala et le Belize sur un total de 4 301 km répartis comme suit : Avec les U.S.A, la frontière s’étend sur 3152 km depuis le Monumento 258 au nord-est de Tijuana jusqu’à l’embouchure du Rio Bravo dans le Golfe du Mexique.

Les Etats limitrophes au Nord du pays sont : Basse Californie, Sonora, Chihuahua, Coahuila, Nuevo León et Tamaulipas. La ligne frontière avec le Guatemala s’étend sur 956 km et avec le Belize sur 193 km, exclus les 85 266 km de limite maritime dans la baie de Chetumal.

Les Etats frontaliers du sud et sud-est du pays sont : Chiapas, Tabasco, Campeche et Quintana Roo. La distance entre la ville du Nord-est, Tijuana et Cancun (Quintana Roo) est de 3500 km.

Sa superficie est équivalente à 4 fois celle de la France et près d’un quart de la surface des Etats-Unis.

Ce n’est pas seulement une frontière entre deux pays, c’est aussi un trait d’union entre l'Amérique du Sud en développement et l'Amérique du Nord vivant dans l'opulence.

C’est un pays de hautes terres à relief irrégulier dont la moitié se situe à plus de 1 500 mètres d’altitude.

C’est le pays le plus diversifié d’Amérique du Nord, riche de transitions et de contrastes. C’est au Mexique que se trouve la région la plus aride du continent : le désert de Altar, dans le Sonora, qui reçoit moins de 100 mm de précipitations annuellement, et la région la plus pluvieuse : au nord de la ligne équatoriale dans le bassin de Grijalva à Usumacinte qui reçoit, elle, plus de 5 m de précipitations par an.

C’est un pays au cœur d’une sorte de puzzle complexe engendré par l’affrontement entre la plaque nord-américaine et la plaque des Cocos, qui rend le pays sujet aux mouvements sismiques, celui de septembre 1985 à Mexico est un bel exemple tragique par le nombre de décès et de destructions d’habitations.

Physionomie du pays

Le Mexique est souvent comparé à une corne d’abondance tournée vers les USA. Il se divise en 6 régions :

La Basse-Californie, sierras et déserts : longue langue de terre sur l’océan Pacifique
Paysages de montagnes, déserts de pierres, végétation saharienne, et au hasard d’un recoin plusieurs forêts de pins.
Le peuplement est assez rare : les tribus indiennes se localisent principalement dans le Sud de cette région (Yaquis, Mayos, Séris, Tarahumaras). Le climat change, passant du semi-désertique en altitude, au subtropical au bord de mer. Beaucoup de criques sauvages. Peuplement : Indiens Huichols et Coras. Trois grandes villes : Mexicali, Hermosillo, Culiacán.

volcan de las virgenes L’Altiplano : semi désertique et savanes arides
La région du Nord, située au dessus de 1800 m est un plateau partagé entre espaces de pâturages et zones désertiques et arides. Il s’étend entre les villes de Chihuahua, Durango et Zacatecas. Il n’est que peu peuplé. Il est riche en minerais.

Photo de gauche : "volcan de las virgenes"


Versant oriental et plaines côtières du Golfe du Mexique
C’est une région à grand contraste due à la proximité de la Sierra Madre orientale qui culmine entre 3000 et 3500 m et qui alimente en eaux les terres fertiles qui s’étendent jusqu’au bord de l’Océan Atlantique. C’est la côte du Golfe du Mexique qui reçoit le plus de précipitations où l’agriculture et l’élevage sont très florissants et le peuplement, le plus dense. Espagnols et Indigènes s’y mêlèrent durant les siècles de conquêtes et de colonisation. De la région de Huasteca au Tabasco, les plaines tropicales ravitaillent les villes en bananes, oranges, guanabana, ananas, café, cacao, vanille ou cannelle et bien d’autres produits tropicaux ; l’élevage est intensif : vaches, zébus, porcs, chevaux, volailles.


Popocatépetl par trés beau temps (exceptionnel) Le plateau de l’Anahuac et la sierra volcanique
C'est une frontière géographique entre l’Amérique du nord et l’Amérique centrale née d’un phénomène géologique.
Il commence juste au dessus de la ville de Guadalajara pour s’arrêter sur les contreforts de la Sierra d'Oaxaca. C’est un plateau peuplé qui présente de nombreux lacs et ressources aquifères. De nombreuses rivières ou fleuves le traversent dans sa largeur (Balsas, Lerma, Tula). Sur ce plateau d’une altitude moyenne de 2000 m se situent les principaux centres urbains et industriels du Mexique : Guadalajara, Mexico, Morelia, León, Toluca, Puebla.
Au Sud, une importante barrière de volcans ferme le plateau (Popocatépetl « montagne qui fume » 5452 m, Iztaccihuatl « la femme endormie » 5286 m, Malinche 4460 m, Pico de Orizaba « montagne- étoile » en náhuatl 5611 m, Nevado de Toluca « chauve souris sacrée », 4680 m). Le Pico de Orizaba est le troisième plus haut sommet d'Amérique du Nord.


Photo de droite : Popocatépetl par très beau temps (exceptionnel)

Ascension du "Pico de Orizaba" racontée par un "routard" québécois.


Parse error: syntax error, unexpected ':' in /usr/local/php5.4/share/pear/Net/Socket.php on line 196