Loading
Généralités sur le Mexique
 Page mise à jour le 11.03.2015
Imprimer  Partager sur : facebook  twitter  google 
 


Tout ce que vous devez savoir avant de partir ou au cours de votre séjour.

Accès internet
maisons colorées d'Oaxaca Le Mexique est entré de plein pied dans l'ère de l'internet et même si peu de Mexicains possèdent un ordinateur, la plupart des jeunes aujourd'hui fréquentent les cybercafés. La présence de ces derniers a explosé au Mexique si bien que trouver un cyber tant à Mexico que dans les localités de taille plus modeste, est devenu facile. La plupart des établissements proposent à leurs clients une connexion haut-débit. Le voyageur n'aura donc aucun problème pour accéder à internet et le prix de l'heure de surf sur le web ne dépasse pas les 15/20 $ mexicains (moyenne) dans un cyber café, un peu plus dans les hôtels.

Photo de gauche : maisons colorées d'Oaxaca

Si vous souhaitez consulter les mails de votre FAI, n'oubliez pas d'emporter avec vous vos identifiant et mot de passe. En effet, même si vous utilisez Outlook à la maison, la plupart des FAI proposent un "webmail" vous permettant de vous connecter à votre boîte aux lettres lorsque vous êtes en déplacement.

Si vous vous déplacez avec votre PDA ou votre ordinateur portable sachez qu'un nombre grandissant de hot-spots (point d'accès wifi) est disponible au Mexique et que de nombreux hôtels et restaurants dans le pays proposent à leurs clients des connexions sans fil gratuites ou payantes. De plus, plusieurs réseaux internationaux de connexions wifi disposent au Mexique de hot spots affiliés.


Boingo : ce réseau propose plus de 2300 hot spots au Mexique pour un abonnement à 10 US$ par mois sur les USA et 59 US$ hors USA pour un accès illimité appelé Global (plus de 100 000 spots dans le Monde) qui vous permet de vous connecter à chacun d'entre eux de manière illimitée !

Par expérience, attention à votre carte de crédit : vous pouvez être débités tous les mois même si vous avez demandé un accès de 30 jours..... Difficile de s'en débarasser !

Si vous vous installez au Mexique, sachez que plusieurs opérateurs proposent désormais des connexions haut-débit n'ayant rien à envier à celles proposées en Europe. Les prix pratiqués pour les abonnements mensuels sont à peine 30% plus chers que ceux pratiqués en France (à partir de $100 pesos / mois).

33 Millions d'utilisateurs Internet en 2011.

Accueil

hamacs du Yucatán 24 Février 2012 : 190 millions de touristes se sont rendus au Mexique en 2011, surpassant le précédent record qui datait de 2008 (185,8 millions), selon le secrétariat du tourisme mexicain. Il s’agit également d’une progression de 3,7% par rapport à 2010. A défaut de voir davantage de touristes américains et européens qui sont touchés par la crise économique, le Mexique a attiré de nouvelles populations, venant d’Asie et d’Amérique latine. 

Ainsi, les touristes brésiliens ont été très nombreux en 2011 (progression de 65% par rapport à 2010 tandis que 30% en plus de touristes chinois ont visité le pays des mayas. Les visiteurs ont également dépensé plus en 2011, environ 157 dollars par touriste, soit une augmentation de 7% par rapport à l’année précédente. Les voyageurs américains se rendent au Mexique pour des séjours beaucoup plus courts (environ une semaine) et privilégient les destinations comme Cancun ou la Riviera Maya.


Photo ci-dessus : hamacs du Yucatán

Extrait de la Revue Le Mexique Aujourd'hui de Déc 2012 : Le nombre de visiteurs d’affaires au Mexique a augmenté de 42,7% entre janvier 2012 et octobre 2012 (574.239 personnes), par rapport à l’an passé.

 

Le Mexique va poursuivre sa promotion touristique auprès du marché interne mais également en tentant d’attirer d'avantage les touristes des États-Unis, du Canada, d’Espagne, d’Argentine, de France, du Chili, de Colombie, du Venezuela, d’Allemagne, du Royaume-Uni, d’Italie, du Costa Rica et du Guatemala, ces pays étant les principaux émetteurs de visiteurs.

Si les Américains restent la première nationalité en terme de visiteurs, avec 58% parts de marché, les Français ne sont pas en reste avec 130 000 touristes sur les huit premiers mois de l’année 2011, en hausse de 10%. Ils se classent ainsi en 7e position. 

Le Mexique représente 1,4% de la superficie de la planète mais 10% de la biodiversité, ce qui la place au 4e rang mondial. Le gouvernement a décidé de développer le tourisme, mais pas n’importe comment : en préservant les innombrables ressources naturelles du pays.  

ballet Amalia Hernandez à MexicoLes revenus du Mexique viennent d’abord du pétrole, des recettes des Mexicains aux Etats-Unis et après, du tourisme. Le Président Calderón a récemment mis en place une Commission interministérielle pour développer ce dernier secteur. Objectif : que le tourisme mexicain grimpe à la 5ème place mondiale en 2012 à la fin de son mandat, alors qu’il occupe aujourd’hui la 10ème position. Cette Commission a 3 priorités : construire des infrastructures, générer des emplois et préserver l’environnement.


Photo de droite : ballet Amalia Hernandez à Mexico



Le Mexique, c’est 164 zones protégées sur une superficie qui correspond à 34% du territoire français avec réserves biosphères, parcs nationaux, monuments naturels, aires de protection de la faune et de la flore et sanctuaires.

Dans l’ensemble, les mexicains sont accueillants avec les étrangers. Toutefois si les métis sont ouverts et aimables, les indiens se montrent plus réservés et peuvent être méfiants vis à vis des visiteurs étrangers dans leurs communautés. Soyez patients, les mexicains ne sont pas les champions de la ponctualité.
Le Mexicain recherche avant tout à établir un climat de confiance. Dans toute négociation, restez courtois et diplomates. Un sourire n’a jamais fait de mal à personne. Le transport en bus est un moyen excellent de rencontrer des mexicains. Ils se feront un plaisir de vous renseigner.
La règle de tout voyage est de respecter la culture du pays que vous visitez. Cela semble évident (le port de minishorts et de tee-shirts sans manche ne va pas de pair avec les églises, temples ou mosquées). Essayez de connaître quelques mots de base dans la langue espagnole ; cela vous aidera à entamer la conversation.

Adresse - Comment s’orienter ?

le Zocalo de MexicoLes villes mexicaines présentent un tracé à l’américaine, orthogonal. Le pays omet de préciser le mot « rue » ou « avenue » dans les adresses ou sur les plaques. Ainsi la rue désignée ne comporte que son nom :
« Porfirio Díaz 65 », « Insurgentes 4834 ». Bien souvent le nom de la rue est indiqué entre telle et telle rue, ou angle (esquiña) de rue : ex. Juana de Arco, entre Lord Byron y Tolstoi, ou Zamora 36 esq Pachuca.
On pourra vous indiquer un chemin par « cuadras » ; il s’agit des pâtés de maison. A l’inverse des rues, les axes qui coupent la ville ne comportent pas de nom d’avenue, ils sont numérotés et se couplent avec les points cardinaux qui sont eux mêmes indiqués par leur abréviation : N ou Nte pour le Nord (Norte), S ou Sur pour le Sud, Pte ou Poniente pour l’Ouest et Ote ou Oriente pour l’Est.
Il n’est pas toujours facile de s’orienter, surtout dans la ville de Mexico. Heureusement, il existe de grands bâtiments qui servent de repères comme le Grand Hôtel de Mexico, les tours de Pemex, de Mexicana, et au centre sur l’Eje central qui occupe la ville en deux, la tour latino-américaine.
La place centrale dans toutes les villes du Mexique s’appelle invariablement le « Zócalo ».

Photo de droite : le Zócalo de Mexico

Renseignements internationaux pour le Mexique : 3212 (4€ l’appel). Consulter les pages jaunes au Mexique :

Cours

Suivre des cours au Mexique peut se révéler un excellent moyen de rencontrer des gens et de se faire une idée plus juste de la vie locale tout en étudiant la langue ou la culture du pays. Beaucoup d'étudiants viennent assister à des sessions courtes d'espagnol, mais les universités mexicaines proposent également des cours qui peuvent compléter le cursus que vous suivez dans votre pays. Pour faire un long séjour d'études au Mexique, vous devrez obtenir un visa d'étudiant ; renseignez-vous auprès du consulat mexicain :

Désagréments et dangers - sécurité

Le Mexique est un pays globalement sûr. On peut prendre le métro à 23h ainsi que le taxi, dans la rue, sans incident. On signale cependant une recrudescence de la criminalité et du pickpocket vis à vis des étrangers. Les touristes peuvent être une proie facile surtout dans le métro, le taxi, sur les marchés et dans la rue à la nuit tombée. Les règles ordinaires de prudence s’imposent. Ne pas exhibez son appareil photo, sa "banane", son portefeuille. Evitez de transporter tout son argent sur soi. Utilisez le coffre de sécurité de l’hôtel. A Mexico, évitez autant que possible de sortir le soir muni de sa carte de crédit. En revanche, gardez sur soi suffisamment d’argent pour satisfaire des agresseurs ni tendres ni patients. Il peut s’avérer dangereux d’opposer une quelconque résistance sous effet de la drogue. On conseille aux femmes seules de ne pas s’aventurer sur des plages isolées. Faîtes plutôt appel à la police touristique en cas de problèmes mais ne donnez jamais vos papiers ; les montrer seulement. Vous devez être conscient de la situation politique au Chiapas et de l’existence de tensions intercommunautaires. Il existe également depuis 2006, une tension importante dans les régions d'Oaxaca et de Guerrero. Voir le site : www.sipaz.org (en français).
Le SIPAZ est un programme d’observation internationale créé en 1995 pour effectuer un suivi du conflit au Chiapas suite au soulèvement de 1994. Il encourage la recherche de solutions pacifiques et la construction d’une culture de paix, de dialogue et de tolérance entre les acteurs politiques au Chiapas, et plus récemment dans d’autres régions (Etats de Oaxaca et de Guerrero).

Il conviendra de redoubler de prudence à Mexico DF (capitale), dans certaines grandes villes frontalières du nord comme Tijuana (Basse-Californie du nord) et Ciudad Juárez (Etat de Chihuahua) mais également dans l’Etat du Michoacán.

La situation politique particulière qui prévaut dans le Chiapas (armée zapatiste de libération nationale - EZLN) doit inciter les voyageurs à prendre toutes les précautions nécessaires avant de se rendre dans cette région, qui est également touchée par la délinquance, en s’informant sur la situation peu avant la date du voyage.


Les plages sont souvent dangereuses au Mexique et très rarement surveillées par des maîtres-nageurs ou des sauveteurs. Eviter les plages désertes ou non surveillées, en raison de la présence possible de courants et de lames de fond.

Les vagues de l’océan Pacifique peuvent aisément déstabiliser les nageurs, même les plus émérites et il est fortement déconseillé de faire de la plongée en solitaire (de nombreux décès par noyades sont signalés chaque année).

Dans tous les cas, bien se conformer aux consignes de sécurité délivrées par les établissements hôteliers.




Décalage horaire

marché de légumes de la région d'OaxacaLe Mexique s’étend sur trois fuseaux horaires. La zone comprise entre Mexico City et le Yucatán a 7h de décalage horaire avec la France (7h en moins). Pour la Basse Californie Sud, le Sonora, le Nayarit et le Sinaloa, il faut déduire 8h par rapport à la France. Le Nord de la Basse Californie a le même décalage horaire que la Californie soit 9h de moins. Les mexicains changent d’heure chaque année le premier dimanche d’avril jusqu’au dernier dimanche d’octobre, ce qui est à quelque chose près les mêmes périodes qu’en Europe.

Photo de gauche : marché de légumes de la région d'Oaxaca


 


Douane

À votre arrivée au Mexique, les formalités d'usage consistent à remplir un formulaire de déclaration de douane (qui indique les quantités autorisées de produits détaxés) et à l'insérer dans une machine. Si une lumière verte s’affiche, vous pourrez passer sans inspection. Si la lumière est rouge, vos bagages seront fouillés. Maximum 2 L d’alcool, 400 cigarettes et l’équivalent de 250€ en autres biens. Attention, on vous suggère de ne pas tricher sur vos déclarations de douane. Si les douaniers trouvent des objets non déclarés, ils peuvent vous imposer des amendes sévères.


verre de Tequila Drogues

La législation relative à la consommation de stupéfiants est très sévère. Au Mexique, les peines encourues pour trafic, achat, vente et fourniture de drogues, quel que soit le type de stupéfiant, vont de 10 à 25 ans de prison, avec une amende minimum de $3445 mxn et pouvant atteindre un montant de $17 225 mxn (source : diplomatie française, cliquez .
La plus grande prudence est donc recommandée : ne jamais prendre en charge un paquet ou une valise pour rendre service, vérifier que les étiquettes apposées sur les billets correspondent aux étiquettes mises sur les bagages.
Certains médicaments que l’on se procure en France ainsi que les seringues peuvent éveiller les soupçons : conserver les emballages d’origine et les ordonnances et, pour les seringues, le certificat médical justificatif.
Pour les délits liés au trafic de drogue, il n’y a pas de libération sous caution.


 Photo de droite : verre de Tequila


Electricité

Le réseau électrique mexicain fonctionne au 110V / 60 Hz avec des prises murales au format américain.


Groupes ethniques

Le Mexique est un pays multi ethnique. Il comporte une majorité métisse (plus de 60%) et une minorité indigène avec 57 groupes ethniques différents et près de cent langues.


Heures d'ouverture des commerces et des administrations



marché dans la région d'Oaxaca Les commerces ouvrent généralement du lundi au samedi de 9h-10h à 19h-20h. Dans le sud du pays et dans les petites villes, certaines boutiques ferment pour la sieste (14h-16h), puis ouvrent de nouveau jusqu'à 21h. Certains magasins ferment le samedi après-midi, tandis que dans les stations balnéaires et les centres commerciaux, vous trouverez de nombreux commerces ouverts le dimanche. Les supermarchés et les grands magasins accueillent la clientèle tous les jours de 9h-10h à 22h.

Photo de gauche : marché dans la région d'Oaxaca

Les bureaux pratiquent des horaires similaires du lundi au vendredi (9h-14h/16h-19h), la pause déjeuner se situant souvent entre 14h et 16h. Les services administratifs sont en principe fermés au public après le déjeuner. Ceux qui sont en relation avec les touristes ouvrent aussi le samedi, de 9h à 13h, au minimum.

Les restaurants ouvrent vers 7h-8h (9h dans le Centre) et ferment entre 22h et 24h. Le jour de fermeture (quand il y en a un) est généralement le dimanche, le lundi ou le mardi. Les cafés servent tous les jours de 8h-10h à 20h-22h. Les bars ouvrent en principe quotidiennement mais avec des horaires variables.

Les marchés sont en général ouverts de 7h à 19h.

Les musées sont fermés le lundi et ouverts en général du Mardi au Dimanche à des horaires variables suivant chaque musée. Les consulter individuellement. Les sites archéologiques sont (en général) ouverts tous les jours de 08h à 17h. Tarifs entre $10 et $100. Certains musées sont gratuits un jour dans la semaine. A Mexico, la plupart des musées sont gratuits le dimanche (sauf le Musée d'Anthropologie à Mexico). Néanmoins, ce dernier est gratuit pour les résidents du Mexique, tous les dimanches. Dans l'ensemble, il est difficile de donner des horaires et des tarifs car ils sont variés et peuvent changer plusieurs fois dans la même année.

Langue et langages

La langue officielle du Mexique est l’espagnol, même s’il existe presque 300 dialectes, dont la moitié pour le seul Etat d'Oaxaca.
On vous parlera en espagnol dans la plupart des régions touristiques. Environ 5 millions de Mexicains parlent une autre langue de leur pays. 80% des indiens sont bilingues, 20% ignorent l’espagnol d’où la difficulté de communiquer en dehors de leur ethnie.
Malgré la proximité des USA, la langue anglaise est bien moins répandue sauf dans les stations balnéaires (touristiques). Il est recommandé d’utiliser le moins possible l’anglais… les Mexicains n’ont pas une haute opinion du « gringo » et de son comportement. Mieux vaut baragouiner et se mettre à l’usage d’un espagnol même sommaire plutôt que de parler en anglais. Ne jamais hésitez à se présenter comme français. De toutes façons, le respect, la politesse que le voyageur peut témoigner à l’égard de celui qui le reçoit est le meilleur sésame…
Les Mexicains sont d’un orgueil et d’une fierté inconnus en Europe.

Une maitrise préalable de l’espagnol est nécessaire pour profiter pleinement de votre séjour au Mexique. Etudiants, professionnels et adolescents souhaitant améliorer leurs connaissances pourront ainsi effectuer un séjour linguistique au Mexique et suivre des cours d’espagnol journaliers.


boutique d'artisanat Laveries


Les lavanderías lavent, sèchent et plient votre linge pour $25 à $30 / kg ; supplément pour un repassage – On trouve des laveries en libre-service dans la plupart des villes. Renseignez vous auprès de votre hôtel. De plus en plus d'hôtels proposent à leurs clients leur propre laveuse/sécheuse.


Photo de droite : boutique d'artisanat





Photos


Aucun souci pour trouver des pellicules papier partout au Mexique. Il est recommandé de les faire développer à votre retour. Quant aux cartes mémoire pour appareil numérique, il est fortement conseillé de les acheter avant votre départ, les cartes restant chères au Mexique.
Réfléchissez avant de photographier les Mexicains en costume traditionnel: soyez discret ou faîtes le avec leur permission.



retour de marché
Photo de gauche : retour de marché

 

Poids et mesures

Le Mexique utilise le système métrique et décimal. Les distances en kilomètres, les surfaces en hectares et les poids en kilos.

 

 

 

  Problèmes juridiques - Droit mexicain

En cas d’implication dans un délit, tout étranger est passible des tribunaux locaux et des peines prévues par la législation mexicaine. Le droit pénal mexicain est, dans l’ensemble, calqué sur le droit pénal français. Pendant la garde à vue dont la durée légale est de 72 heures, il est possible de prendre l’attache d’un avocat ou du consulat et de prévenir ses proches sur place. A l’expiration de la garde à vue, le juge décidera de l’incarcération ou de la mise en liberté. En cas d’arrestation, il est recommandé de demander à ce que le Consulat de France (ou de votre pays) en soit informé. Ne jamais signer un document en espagnol hors de la présence d’un avocat à moins de connaître parfaitement la langue et de bien mesurer les implications possibles d’un tel engagement.

Sécurité

VOLS ET AGRESSIONS : le Mexique n’est pas un pays dangereux pour les touristes mais restez vigilent. Ne pas se promener seul (e) le soir hors des zones touristiques. Il est recommandé de ne pas rouler la nuit. Prenez les taxis officiels stationnés aux emplacements réservés, surtout aux aéroports, à la sortie des discothèques et dans toutes les zones touristiques. La criminalité est en hausse à Mexico et dans les villes frontalières ainsi que le vol à l’arracher. Soyez donc prudents.
Informez vous avant de partir des risques de tension dans certaines régions comme les régions du Chiapas et d'Oaxaca, site www.diplomatie.gouv.fr  - rubrique conseil aux voyageurs.
ATTENTION AUX OURAGANS : grâce aux médias on est prévenu : suivez les instructions – site américain : www.nhc.noaa.gov
ATTENTION AUX TREMBLEMENTS DE TERRE : ne pas se précipiter dans les cages d’escaliers ou ascenseurs restez calmes – Site du service sismologique du Mexique : www.ssn.unam.mx.
En cas d’urgences : Police  080 / Cruz Roja (croix rouge) 55 55 57 57 57 / hot line pour les touristes à Mexico
(52) 55 52 50 01 23 ou 55 52 50 01 51 ou depuis l’extérieur du D.F  01- 800 903 9200. Ce service fonctionne 24h/24 toute l’année.


Spécial bébés et enfants

Il est facile de voyager avec des bébés ou des enfants au Mexique (pas de problèmes dans la plupart des hôtels et restaurants). On trouve des petits pots dans les supermarchés des grandes villes et dans les pharmacies. Pour la boisson, le mieux est d’utiliser du lait en poudre avec de l’eau en bouteille scellée. Vous trouverez également des couches de différentes tailles dans les pharmacies.
Tant les bébés que les enfants, ils risquent aussi d'être plus affectés que les adultes par l’altitude (Mexico est à 2240m), la chaleur, l’air climatisé dans les chambres d’hôtels notamment, les changements d'alimentation ou un rythme de sommeil perturbé. Ils ont besoin de temps pour s'acclimater, et mobilisez une grande vigilance pour leur éviter les coups de soleil et la déshydratation. Les lits pour bébé et les chaises hautes sont plus répandus dans les hôtels et les restaurants des catégories moyenne et supérieure. Pour louer une voiture avec un siège enfant (moyennant un supplément de quelques dollars par jour), il vaut mieux vous adresser aux agences de location internationales.
PENSEZ
À FAIRE BOIRE VOS BEBES OU ENFANTS
Les adultes qui veulent sortir seuls le soir n'auront aucun mal à trouver une baby-sitter à prix raisonnable ; renseignez-vous auprès de votre hôtel. On trouve des couches pour le change un peu partout, mais si vous tenez à vos produits familiers, emportez vos crèmes, lotions, petits pots pour bébés ou médicaments. Il n'est pas habituel d'allaiter en public, aussi faites-le avec discrétion si vous y êtes obligée (s).
Sur les vols réguliers internationaux pour le Mexique et sur les vols domestiques, les enfants de moins de 2 ans ne payent que 10% du tarif adulte s'ils n'occupent pas de siège. Ceux de 2 ans à 11 ans payent en principe 67% du plein tarif.
Attention aux low cost nouvellement lancés au Mexique, les règles ne sont pas les mêmes.

Pour les autobus, les enfants de moins de 13 ans bénéficient du demi-tarif sur la plupart des trajets longue distance en bus, tandis que ceux suffisamment petits pour rester assis sur les genoux voyagent en général gratuitement.

À voir et à faire
Dans certains endroits, en dehors de l'attraction évidente qu'exercent les plages et les piscines, vous trouverez d'excellentes distractions comme les parcs à thèmes, les parcs aquatiques, les zoos ou les aquariums dans les grandes villes ou dans les stations balnéaires telles que Mérida, Cancun, Puerto Vallarta et Acapulco. Vous pourrez visiter certains sites ou musées qui enthousiasmeront les enfants : la feria de Chapultepec dans Mexico (plus vieux parc d’attractions du Mexique), le musée Papalote (museo del niño) également dans le parc de Chapultepec, site avec 350 ateliers ou attractions pédagogiques pour les enfants, la réserve de Yum-Ká à 18 km de Villahermosa, le Zoológico Miguel Alvarez del Toro à Tuxtla, le parc Africam Safari près de Puebla et le Centro Mexicano de la Tortuga à Mazunte.
Visitez le site :www.elkiosco.gob.mx édité par la Présidence Mexicaine pour les enfants.

un cenote du Yucatan
Tabacs

Les fumeurs de cigarettes ont le choix, entre une bonne trentaine de marques mexicaines de cigarettes la plupart à base de tabacs doux, mélangés et toutes avec filtre sauf deux. Le Mexique offre toutes les marques de cigarettes blondes en vente partout même en pharmacie. Les « delicados » ou les « faros » sont les cigarettes les plus proches des tabacs bruns français.
Le Mexique produit d’excellents cigares dans la Vallée de San Andrés dans l’Etat de Veracruz. Les meilleurs sont les Monte Cristo et les Ornelas qui rivalisent, si l’on tient compte du rapport qualité/prix avec certains cigares cubains.


Photo ci-dessus : un cenote du Yucatán

 

Tenues vestimentaires

Les tenues de détente sans être excentriques conviennent à toutes occasions. Certaines coutumes particulières sont à respecter, comme le port du maillot de bain réservé à la piscine ou à la plage ; le short est déconseillé dans les lieux saints. Pas de provocation s’il vous plait !

Toilettes

Il y a de plus en plus de toilettes publiques au Mexique, moyennant une somme modique. Elles sont bien entretenues. Profitez également des installations des hôtels, des restaurants, des gares routières et des musées. Emportez toujours un peu de papier toilette avec vous car il n'est généralement pas fourni. Si une poubelle a été placée près des toilettes, utilisez-la pour le papier hygiénique car les canalisations ne sont pas adaptées pour le recevoir.

Usages

Soyez patient : acceptez que la culture mexicaine soit différente, que les mexicains n’aient pas la même conception de la ponctualité du temps, en général. Sachez que les mexicains accordent beaucoup d’importance à la relation personnelle. Ils ne savent pas dire non. Ayez à l’esprit qu’il sera difficile pour un mexicain de vous refuser un service même s’il sait qu’il ne pourra pas respecter sa parole.
Les Mexicains sont très sensibles à la tenue vestimentaire. Evitez toute tenue provocatrice. Ne pas refusez une invitation qui pourrait être mal perçue. Chez les Indiens, un refus peut passer pour un affront. Ne pas hésitez à leur envoyer une photo souvenir. Ils en seront ravis. Le marchandage est d’usage dans les boutiques d’artisanat sur les marchés. N’oubliez pas qu’ils sont pauvres. Le pourboire est d’usage également. 10% est correct. Les serveurs ne le réclameront jamais mais apprécieront le geste.

 

Voyageurs handicapés

Le Mexique n’est pas très « au point » pour les handicapés mais font un effort actuellement.
Consultez les sites suivants qui ont des rubriques consacrées aux voyages accessibles :
www.apf.asso.fr
www.yanous.com
www.handica.com
www.access-able.com


Aucune contribution ni aucun commentaire n'a été effectué sur cette page.
Tourimex