Loading
Campeche : tourisme
 Page mise à jour le 11.03.2015
Imprimer  Partager sur : facebook  twitter  google 
 


les célèbres jípisBécal

Située à 88 km au nord-ouest de la ville de Campeche, sa population est célèbre pour sa production de chapeaux de palme, les célébres Panama ou jípis. Le jípi est la fibre d'une palme naine, très délicate, qu'on doit tisser dans des conditions d'humidité maximum pour éviter qu'elle ne se brise, ce qui explique qu'on le travaille dans des grottes où l'humidité et la chaleur sont constantes. La majorité des familles du village se consacrent à ce délicat travail artisanal.

Photo de gauche : les célèbres jípis


Il y a longtemps que la fibre de sisal est utilisée à des fins vestimentaires. Les Mayas, déjà, en maîtrisaient la technique. Aujourd'hui encore, ils savent nouer de complexes hamacs qui font le bonheur des touristes sur les étals de marchés.

Les Haciendas

A la fin du XVIIIème siècle, Campeche était le district le plus riche de l'intendance du Yucatán, grâce à sa position commerciale, maritime et agricole. La Guerre des Castes (rébellions des mayas péninsulaires dans la deuxième moitié du XIXème siècle) devait changer le panorama, et les haciendas ne retrouvèrent leur prospérité que grâce au sisal.
Les haciendas avaient une maison principale ("casco") - en général de grande taille -, avec des trojes (maisons typiques), des entrepôts, une noria et des champs cultivés. Certaines avaient des bureaux, un magasin et une église. Elles étaient couramment gérées par un administrateur tandis que les propriétaires ne les utilisaient souvent que comme maisons de campagne.
Aujourd'hui, certaines de ces haciendas sont devenues des hôtels de luxe, tandis que d'autres sont ouvertes au public pour des parcours touristiques programmés. Parmi les plus importantes de Campeche, citons :

hamacs du Yucatán Hacienda Uayamon : Hacienda d'élevage au XVIème siècle, elle se développa à la fin du XIXème siècle, en diversifiant sa production (canne à sucre, sisal, maïs et élevage bovin). Ce fut un modèle de production à son époque de splendeur. Elle était à l'avant garde en matière technologique et sociale, car elle disposait d'énergie électrique, chemin de fer, services médicaux et éducatifs pour ses travailleurs. L'ex-hacienda est aujourd'hui un hôtel de Grand Tourisme, situé à 27 km au sud-est de Campeche.

Photo de droite : hamacs du Yucatán

Hacienda de San Luis Carpizo : Aujourd'hui, siège de l'Infanterie Navale, c'était jadis une hacienda importante, tant par sa situation (à 8 km du chef lieu municipal par la route Champotón-Isla Aguada) que par la fertilité de ses terres qui permettaient une vaste production agricole.

Hacienda Blanca Flor : Ancienne hacienda dont les installations furent le théâtre d'événements violents pendant la Révolution (1910-1917). Il reste actuellement une partie de la maison principale, qui sert d'hôtel. Elle est située à 63 km de Campeche.

Plan de l'état de Campeche :


Parse error: syntax error, unexpected ':' in /usr/local/php5.4/share/pear/Net/Socket.php on line 196